Gameiro fait gagner le PSG !

Le s'est imposé sans trembler devant (2-0), ce samedi, lors de la 7e journée de . Titularisé pour la première fois de la saison, a été le héros d'une rencontre que les Parisiens auront aisément dominé, en inscrivant un doublé en première mi-temps (11e et 33e). Un succès qui permet au club de la capitale de grimper provisoirement à la 2e place, à trois points de l'OM.

Semaine après semaine, il se dégage toujours autant de facilité et d'aisance de la machine parisienne. Après des débuts timides, le PSG semble bien lancé, comme en attestent cette quatrième victoire consécutive en championnat. Sochaux ne pourra pas dire le contraire. Malgré toute leur bonne volonté, les Lionceaux n'auront que rarement inquiété des Parisiens sereins, presque trop faciles par moment. C'est bien simple : Paris a plié l'affaire dès la première mi-temps, avant de tranquillement gérer son avance au tableau d'affichage. Un succès qui porte la marque d'un joueur revanchard : Kevin Gameiro. Poussé vers le banc de touche, l'ancien Lorientais a profité des absences de Ménez et Lavezzi, blessés, pour être titularisé pour la première fois de la saison en championnat. Il a pleinement justifié la confiance de en volant la vedette à Ibrahimovic avec un doublé.

Deux buts qui ont prouvé que l'international français n'avait rien perdu de ses qualités. Sur le premier, il a bénéficié d'un service parfait en profondeur de Pastore au-dessus de la défense pour aller glisser le ballon entre les jambes de Pouplin (11e, 1-0). Puis il s'est jeté sur un centre de , bien décalé par Ibrahimovic, pour doubler la mise peu après la demi-heure de jeu (33e, 2-0). Une délivrance pour un joueur muet en championnat depuis le 11 mars dernier, félicité par tous les remplaçants parisiens, et ovationné par le à son remplacement par Hoarau à la 78e minute. Ces deux buts sont venus récompenser une légère domination et surtout un froid réalisme de la part du PSG. Mis à part Gameiro, seuls Matuidi (24e) et (42e) ont inquiété Pouplin dans le premier acte.

En confiance pour Porto et l'OM


Car Sochaux ne s'est pas présenté en victime dans la capitale. Pressing, jeu rapide vers l'avant, défense agressive : les Lionceaux ont livré une bonne prestation, durant au moins 45 minutes. Seul un but a manqué à leur prestation. Mais Bakambu s'est heurté par deux fois à Sirigu dans la même action (28e). Le gardien parisien était tout heureux de voir la reprise de Doubai passer à côté de ses buts (30e), et mettait également en échec Contout avant la pause pour maintenir un écart de deux buts (45e). Malheureusement, Sochaux n'a pas poussé ses efforts au retour des vestiaires. Une aubaine pour le PSG qui a tranquillement géré, se permettant de faire le spectacle sur quelques fulgurances offensives.

Gameiro passait ainsi tout près du triplé sur une reprise acrobatique consécutive à une remise en aile de pigeon d'Ibrahimovic (66e). Ancelotti se permettait quant à lui de faire entrer les remplaçants Van der Wiel, Rabiot et Hoarau pour faire souffler Sissoko et Verratti notamment dans l'entrejeu avant le déplacement à Porto mercredi en . Une rencontre que le PSG abordera avec le plein de confiance et peut-être le statut de dauphin de l'OM. Le club de la capitale est provisoirement 2e, à trois points de son rival phocéen, qui ne jouera que dimanche à . Avec une certaine pression sur les épaules à une semaine d'un Clasico qui s'annonce chaud.

F.S
Article précédent La Juve en patronne ! Article suivant PSG, Ibra : "Je n'ai pa...