Un pont d'or à venir du Milan AC pour Guardiola ?

Alors que l'avenir de ne tient plus qu'à un fil, les dirigeants du auraient d'ores et déjà élaboré un plan afin de convaincre , actuellement libre, de prendre les rênes de l'équipe première. Pour réussir ce coup de force, les Rossoneri proposeraient des émoluments proches de ceux que l'Espagnol percevait au relaye La Repubblica.

Pep Guardiola

Pep sur le devant de la scène milanaise


Depuis son départ du banc du en mai dernier avec ses 14 trophées en poche, l'entraîneur catalan, Pep Guardiola, attise la convoitise des plus grandes écuries européennes. Après , ou encore l', c'est au tour du Milan AC d'occuper la pôle position pour accueillir celui qui a décidé de mettre le football entre parenthèses pendant une année. Intéressé par son profil depuis plusieurs mois déjà, la formtion dirigée par aurait décidé de passer la vitesse supérieure en préparant un contrat pour le moins juteux.

Ainsi, le quotidien transalpin, La Repubblica, révèle dans son édition du jour que le club lombard serait disposé à proposer un salaire de 6 millions d'euros net par an à Guardiola, soit 1,5 millions d'euros de moins que ce qu'il percevait lors de sa dernière année de contrat au Barça. Un montant qui n'inclut pas les éventuels nouveaux contrats publicitaires, qui pourraient se multiplier au sein de la capitale de la mode. Avec ses contrats publicitaires, son rival historique, , perçoit près de 15 millions d'euros par an au ... soit un montant équivalent aux revenus de l'avant-centre de Manchester United, (!).

Le Milan en plein marasme


En débarquant en Lombardie, l'élégant Pep Guardiola devra endosser le costume de pompier de service. En effet, outre leurs difficultés économiques et les départs de , ou encore l'été dernier, les Rossoneri en décollent pas en . Après une nouvelle défaite, le week-end dernier, lors du derby contre l'Inter Milan (0-1) comptant pour la 7e journée, le Milan AC pointe à une inquiétante 11e place, à déjà 12 longueurs du duo de tête, composé de la et de . Sur la scène européenne, la donne est un peu plus réjouissante avec un nul à San Siro (0-0), contre , et une courte victoire étriquée sur le terrain du (3-2).

Dans les médias italiens, le départ de Massimiliano Allegri ne fait plus aucun doute même si ce dernier garde, pour l'heure, la confiance de sa direction. Nul doute que le choc à venir (le 20 octobre prochain), à l'Olimpico, contre la en championnat, pourrait sceller définitivement le sort du technicien italien en cas de défaite. Un délai suffisant pour convaincre Pep de sortir de sa paisible retraite ? Rien n'est moins sûr.
Article précédent BATE Borisov : Hleb all... Article suivant Real Madrid : Mourinho ...