Certains Bleuets ont dépassé la ligne blanche

Il est vraiment difficile de digérer l'élimination de l'équipe de France Espoirs par la Norvège (revers 5-3 au retour, succès 1-0 à l'aller) dans le cadre des barrages qualificatifs pour l'Euro 2013. Comme si cela ne suffisait pas, certains Bleuets auraient dépassé les bornes avant la rencontre retour à Drammen.

Yann M'Vila

Le football français n'avait pas besoin de cela. A en croire , certains membres de l'équipe de France Espoirs n'auraient pas hésité à aller faire la fête entre les deux rencontres face à la Norvège. Alors qu'ils étaient avec leurs partenaires au Havre, cinq joueurs (M'Vila, Griezmann, Mavinga, Niang et Ben Yedder) auraient décidé d'aller s'amuser à Paris. Afin de rejoindre une discothèque située aux Champs-Élysées, ces Bleuets auraient d'abord "fait le mur" avant de monter dans un taxi. Au moment de revenir en Normandie très tôt le matin suivant, ils auraient été "interceptés" par le sélectionneur et des membres de son staff.

Il y a dix ou vingt ans, ces Espoirs auraient pu nier les faits ou encore trouver une excuse "bidon" pour justifier cette sortie nocturne. Mais les informations circulent bien plus vite et des photos d'eux, alors qu'ils se trouvaient dans une boîte de nuit, ont rapidement été publiées sur Facebook. Toujours d'après L'Equipe, Erick Mombaerts aurait entendu chacun des éléments concernés mais sans pour autant les sanctionner alors que se profilait la seconde manche décisive contre les Norvégiens à Drammen ! Forcément, le président de la Noël Le Graët a eu vent avant tout le monde de cette histoire et il y a fort à parier que cet incident pourrait coûter cher au sélectionneur qui aurait dû écarter les éléments concernés. Histoire de montrer l'exemple et d'asseoir son autorité.

Bien évidemment, ce comportement indigne pour des footballeurs professionnels qui préparent une rencontre cruciale n'est sans doute pas la cause première de l'humiliation subie en Scandinavie (5-3). Néanmoins, cela prouve que certains Bleuets n'ont toujours pas pris conscience qu'ils doivent avoir une bonne hygiène de vie et qu'en plus de cela leurs bêtises (pour ne pas dire conneries...) infantiles vont rejaillir sur toute l'équipe... et le football français en général. Meurtri à tout jamais par les évènements lors du Mondial 2010, ce dernier se serait bien passé de ce nouvel épisode extra-sportif qui s'ajoute à une déroute collective cinglante.
Article précédent Espoirs : Mombaerts évo... Article suivant Rennes : Dréossi et Ant...