Antonetti et la trahison de ses Espoirs

n'en revient pas. Pour lui, et qui ont effectué une virée nocturne, avec trois autres membres de l'équipe de France Espoirs avant le match décisif contre la Norvège (revers 5-3, barrage retour de l'Euro 2013), sont impardonnables. Ces joueurs ne risquent pas de rejouer rapidement à Rennes.

Frédéric Antonetti

Les fantômes de Drammen. A l'image de bon nombre d'acteurs du football français, Frédéric Antonetti n'arrive pas à comprendre comment des joueurs professionnels peuvent aller s'éclater en boîte de nuit quelques jours avant un match aussi important contre la Norvège. L'entraîneur, mais aussi les dirigeants rennais, ont décidé de sanctionner Chris Mavinga et Yann M'Vila en les écartant carrément du groupe professionnel jusqu'à nouvel ordre. A priori, cette punition méritée pourrait durer bien plus longtemps que prévu au départ. "Il n'y a pas de date limite et cela peut aller jusqu'au 30 mai", a lâché Frédéric Antonetti au travers d'un point presse.

L'ex-coach de Nice, Saint-Étienne ou encore a clairement le sentiment d'avoir été trahi par ces jeunes joueurs. "Ils n'auront plus jamais ma confiance en tant qu'homme. (...) Je ne sais pas s'ils comprendront. Moi, j'ai franchement des doutes sur le fait qu'ils comprennent." Bien évidemment, Frédéric Antonetti devra un jour ou l'autre permettre au duo Mavinga-M'Vila de réintégrer l'équipe première - "ils vont revenir, c'est sûr", mais il faudra pour cela qu'il y ait un "déclic" perceptible. Jusqu'à présent, "Anto" ne "l'a pas eu" et il garde en travers de la gorge leur écart sur le plan comportemental.

"Je l'ai encore sur l'estomac. Je n'ai pas encore digéré. Il me faut du temps. Celui qui en pâtit le plus, c'est moi. Car c'est moi qui ai fait confiance aux joueurs. J'ai tellement bossé avec eux... Ils pourront avoir la confiance qu'il y a entre un entraîneur et un joueur, ce sera tout", a-t-il assuré. Actuellement, Frédéric Antonetti a carrément "du mal à discuter avec eux" et il n'a "plus envie de le faire". On le sent via ses propos, l'entraîneur du club breton est "très affecté par cette situation" et cela bien plus qu'il "ne le montre". Chris Mavinga et Yann M'Vila arriveront-ils à se faire pardonner à Rennes ? C'est loin d'être acquis...
Article précédent EdF : Deschamps ne comp... Article suivant ASSE, Galtier : "Nous s...