Pep Guardiola à Manchester City, ça se précise !

Décevant en , a cliarement du mal à s'exporter hors de ses frontières. Conscient de cette donne, le board des Citizens ciblerait, depuis plusieurs mois, pour succéder à sur le banc. Deux facteurs pourraient accélérer la venue de l'ex-entraîneur du Barça dans le Nord de l'Angleterre. Explications.

Pep Guardiola

City, grand d'Angleterre, petit d'Europe


Avec des capacités financières colossales, Manchester City ne parvient pas à se faire un nom en Europe. A l'instar de avant eux, les Champions d'Angleterre en titre ont du mal à briller en Ligue des Champions. Cette saison, après trois journées au sein du "groupe de la mort" [composé du , du et de l', ndlr.], Man.City ne compte qu'un petit point, glané contre les Marsupiaux (1-1). Mercredi soir, et ses partenaires ont subi un nouveau camouflet avec une cinglante défaite sur le terrain de l'Ajax (1-3). Une AArena qui avait, à l'inverse, très bien réussie au Real Madrid (4-1), il y a trois semaines, dans la même compétition. En , Manchester City, à l'instar de , cavale derrière l'ogre Chelsea (à 4 longueurs). De plus, City est sorti prématurément de la , au profit d' (2-4). Un tableau peu reluisant qui commence à mettre le manager italien des Skyblues, Roberto Mancini, en situation embarrassante du côté de l'Etihad Stadium.

Begiristain, l'atout pour convaincre Guardiola


Depuis plusieurs semaines, la direction de Manchester City oeuvre en sous-marin pour s'attacher les services de l'ancien directeur sportif du Barça, . Ce dernier, qui a quitté le navire catalan au même moment que Pep Guardiola, connaît les moindres ficelles d'une formation qui a remporté deux Ligues des Champions en l'espace de cinq saisons. Begiristain devrait devenir, dès la semaine prochaine, l'un des éléments les plus influents de l'organigramme des Citizens révèle Radio Catalunya. Proche de Pep Guardiola, l'ex-responsable blaugrana pourrait user de son influence pour convaincre l'ancien coach aux 14 titres sur 19 possibles remportés en quatre ans de signer un juteux contrat en faveur de Manchester City. Outre l'arrivée de poids de Begiristain, City avait déjà piller les meilleurs ex-éléments du Barça avec les signatures de (directeur général), Marc Boixassa et Esteve Calzada (responsables marketing). Une "catalanisation" de l'organisation mancunienne susceptible de séduire Pep Guardiola ? Telle semble être la technique adoptée par le cheikh Mansour et ses conseillers dans l'espoir d'asseoir sur le banc de leur club, Manchester City, l'un des entraîneurs les plus titrés de la dernière décennie.
Article précédent Man City : Mancini plai... Article suivant Man City : Mancini se p...