Mancini n'a pas l'intention de se laisser éjecter

L'été dernier, a paraphé un nouveau contrat de cinq ans en faveur de . Malgré l'arrivée de deux anciens dirigeants du Barça, le technicien italien n'a pas peur d'être écarté en fin de saison au profit d'un certain  !

Roberto Mancini

Des contacts établis mais... Au cours d'un entretien retranscrit par le Daily Mail, Roberto Mancini a mis les points sur les "i" en ce qui concerne sa situation à Manchester City. Dans un premier temps, le coach des Citizens a reconnu qu'il aurait pu quitter le navire l'année dernière. En effet, pas moins de "sept voire huit écuries" voulaient le recruter. "J'ai préféré rester parce que j'ai fait du bon travail ici depuis trois ans." Autrement dit, Roberto Mancini veut voir jusqu'où son équipe est capable d'aller en après avoir triomphé en lors de l'exercice précédent. Après trois journées disputées dans le Groupe D, les Mancuniens sont vraiment mal embarqués.

En effet, et ses coéquipiers occupent la quatrième et dernière place après avoir seulement pris 1 point sur 9. Pour espérer se qualifier, les Citizens devront sortir le grand jeu face à l', au et au lors de la phase retour. Ce ne sera pas une partie de plaisir car chacun sait que ces trois écuries sont redoutables et qu'elles ont de l'ambition à revendre en C1. Roberto Mancini a conscience qu'une nouvelle élimination prématurée pourrait fragiliser son poste en vue de la saison à venir. Ajoutez à cela que les arrivées de et , deux ex-salariés du , laissent planer le doute sur les futures décisions importantes des dirigeants de Manchester City.

Chacun sait que Josep Guardiola est libre de tout contrat et que la perspective de bosser avec des personnes qu'il a bien connu chez les Blaugrana pourrait l'intéresser au plus haut point. Malgré cette menace fantôme, Roberto Mancini reste serein. "Si vous écrivez qu'ils vont faire venir Guardiola, ce n'est pas mon problème, a-t-il lâché. Pour ma part, j'ai toujours pensé que mon avenir est ici. J'ai signé un contrat de cinq ans parce que je crois en cette équipe et parce que je travaille avec des gens sérieux, notamment le propriétaire et le président." L'Italien considère qu'il peut "très bien" travailler aux côtés du duo Soriano-Begiristain. Il est même plutôt satisfait de pouvoir compter sur ces personnes qui ont "beaucoup d'expérience après être passées par le Barça". Pas sûr que Roberto Mancini tienne encore ce discours s'il sent que " Pep " commence à lorgner son fauteuil à City.
Article précédent Ballon d'Or : Pastore a... Article suivant Alexis Sanchez, le gros...