La Juventus doit remettre les gaz en Serie A

La ne veut pas cogiter après sa défaite contre l' (1-3) le week-end passé. Et la meilleure chose pour aller de l'avant, c'est de gagner. Une grande équipe ne perd jamais deux fois de suite. Pescara, qui accueille la Vieille Dame à l'occasion de la 12e journée de , est prévenu.

Fabio Quagliarella

Battue pour la première fois en Serie A depuis 49 rencontres (dernière défaite en mai 2011 contre (2-0)) par l'Inter Milan (1-3) le week-end dernier, la Juventus Turin ne veut pas laisser de place au doute. l'avouait même après la rencontre. "Nous avons perdu un match sur cinquante, ça va", avait-il souri. Pour rebondir, la Vieille Dame doit renouer avec le succès. C'est déjà chose faite en puisque les Bianconeri ont atomisé Nordsjaelland (4-0) ce mercredi lors de la quatrième journée de la poule E. Contraint d'enchaîner les matches à une cadence folle, le club piémontais se tourne maintenant vers la douzième journée de Serie A. Au programme, le stade Adriatico de Pescara. Pour cette rencontre face au modeste promu, les Turinois partent largement favori.

explique par ailleurs que le revers subit au Juventus Stadium contre l'Inter Milan est totalement digéré. "Nous avons retrouvé le terrain hier (mercredi en Ligue des champions) en quête de rachat pour montrer que le match contre l'Inter était une simple erreur. Etant donné notre jeu, nous sommes habitués à attaquer et à dominer une grande partie des rencontres que nous jouons depuis deux ans. Par moment, il arrive que nous ne soyons pas en mesure de le faire. Jouer tous les trois jours nous permet de ne pas trop regarder en arrière. Avec la victoire contre Nordsjaelland, celle contre l'Inter est désormais derrière nous. Nous sommes tous tournés vers le match face à Pescara", assure l'attaquant italien de la Juve.

Après quatre matches sans victoire, Pescara a stoppé sa série en dominant Parme (2-0) le week-end dernier. Face au champion en titre, le petit promu tentera de faire valoir ses chances, même si celles-ci se font maigres. Plus mauvaise attaque d'Italie, le club des Abruzzes part décidément très mal face à la seconde défense transalpine. Sur le papier tout porte à penser que la Juve ne fera qu'une bouchée de Pescara. La vérité du rectangle vert pourrait nous surprendre.
Article précédent Exclu TM : 4 questions ... Article suivant Juventus : Benatia, un ...