Bordeaux - Marseille : les notes du match

Au terme d'un match plutôt terne, s'est une fois encore mué en buteur pour guider vers la victoire devant l'OM (1-0) en clôture de la 13e journée de . Outre le héros de la soirée, les Girondins ont pu compter sur un très bon Trémoulinas et un Sané solide. Du côté marseillais, si A. Ayew et Nkoulou ont fait le boulot, Kaboré, Amalfitano et Morel sont passés au travers.

Ils ont brillé
Quatre buts sur ses quatre derniers matchs : tout va bien pour Gouffran (7), merci. L'attaquant a passé une première mi-temps difficile en étant sevré de ballons. Mieux servi au retour des vestiaires, il a converti en but sa première vraie occasion. Puis il s'est procuré deux nouvelles opportunités, sans parvenir à doubler la mise. Mais qu'importe. Avec désormais sept buts au compteur, le Bordelais est de plus en plus crédible quand il se dit "proche de l'équipe de Franche". Il retrouverait alors en Bleu son coéquipier de club Trémoulinas (6). Quelques jours après avoir fêté sa première sélection, le Réunionnais avait encore les jambes pour enchainer les aller-retours dans son couloir et délivrer un superbe centre pour l'ouverture du score. Il aura été un poison constant à gauche pour une grosse performance d'ensemble une fois encore. Plus sobre que ses deux compères, Sané (6) aura livré une bonne prestation dans l'entrejeu, bien aidé il est vrai par la faiblesse des Marseillais. Héros en Italie quelques jours plus tôt avec l'équipe de France, Valbuena (5) était trop seul du côté olympien malgré toute sa bonne volonté et ses courses. A. Ayew (5), utilisé dans un rôle improbable d'avant-centre, se sera démené en vain et procuré la meilleure occasion des siens.

Ils ont déçu
(4) aura plus été un poids qu'autre chose pour son équipe. Le Brésilien a été transparent en attaque, entre mauvais appels et pertes de ballons. Saivet (4) a quant lui à lui été sur courant alternatif, entre fulgurances sur son côté droit et périodes tout seul à gauche, sans ballon. A , Morel (3) n'aura pas fait gagner son pari à . Titularisé en tant qu'ailier gauche pour permettre à A. Ayew de monter en attaque, l'ancien Lorientais n'a jamais fait la différence dans son couloir. Une habitude diront certains... Habituelle aussi, la prestation décevante d'Amalfitano (3). Sur l'autre aile, l'international français, qui ne semble toujours pas s'être remis de sa première sélection de février dernier, s'est plus signalé par ses erreurs et ses mauvais choix. Même constat pour Kaboré (3), coupable de la perte de ballon qui a amené le but girondin, entre autre. Le Burkinabé aura peiné dans l'entrejeu. Le retour attendu de Barton la semaine passée pourrait être un soulagement pour l'OM...
Article précédent Bordeaux se paye l'OM e... Article suivant OM : Baup cherche des ...