Apruzesse, une belle histoire à l'OM

Lors du match entre et l'OM qui s'est déroulé dimanche soir (1-0, 13e journée de ), un joueur a porté pour la première fois le maillot de l'équipe première du club provençal. Ce joueur, c'est bien entendu qui a bénéficié d'un concours de circonstances afin de faire ses débuts avec les professionnels... à 27 ans !

Fabrice Apruzesse

Une arrivée très discrète. L'été dernier, les dirigeants de l'OM avaient fait signer Fabrice Apruzesse. A l'époque, cette information était passée inaperçue. Il faut dire que cet attaquant arrivait tout droit du monde amateur puisqu'il a porté les maillots de Consolat, d'Aubagne, de Saint-Marcel, de Saint-Cyr ou encore d'Endoume depuis le début de sa carrière. A 27 ans, ce buteur "de poche" (1m70, 75 kgs) a sauté sur l'occasion lorsque l'OM lui a tendu la perche. Initialement, Fabrice Apruzesse aurait dû se contenter d'épauler les jeunes footballeurs phocéens qui tentent de se faire un nom en CFA2. Mais en raison d'une pénurie d'attaquants incroyable (Gignac, Rémy, J. Ayew), l'entraîneur Élie Baup a décidé de le retenir dans le groupe qui affrontait Bordeaux hier soir.

Pour Fabrice Apruzesse, le simple fait de figurer dans l'escouade marseillaise était un grand bonheur. L'homme qui était encore chauffeur-livreur... il y a trois mois a eu la très bonne surprise d'en vivre un autre en entrant en cours de jeu. Blessé au dos, a dû céder sa place à Fabrice Apruzesse à la 73e minute de jeu. A défaut de s'illustrer sur la pelouse de Chaban-Delmas, ce dernier qui portait le maillot floqué du numéro 33 a vraiment mouillé le maillot, et récolté un carton jaune, même si cela n'a pas suffi puisque les Girondins ont remporté cette rencontre. A l'issue de ce duel serré, Fabrice Apruzesse s'est livré avec plaisir au jeu des questions-réponses devant les journalistes.

"C'est toujours un peu difficile de rentrer dans un match, mais je me suis bien senti, même si je n'ai pas pu apporter ce but. Je suis quand même content de la rentrée que j'ai faite, mais ça n'a pas suffi pour la victoire", a-t-il martelé. Interrogé au sujet de ce joueur "surprise", le directeur sportif s'est mis en avant afin de le protéger. "Dès qu'un joueur sort du lot, on nous le tue. C'est un charmant garçon, laissons le tranquille." L'histoire ne dit pas si Fabrice Apruzesse aura prochainement l'occasion de montrer une nouvelle fois ce qu'il vaut au haut niveau. En tout cas une chose est sûre, il n'oubliera jamais la date du 18 novembre 2012...
Article précédent OM, Kaboré : "Relever l... Article suivant OM, Passi : "Les choses...