Les Tops du week-end à retenir !

Après chaque week-end, essaie de définir quels joueurs/clubs ont fait fort sur le terrain. Ce lundi, nous avons choisi de mettre en lumière Rennes, l'OL,Walcott, Suarez, le duo Agüero-Tevez, Messi, Benzema et El Shaarawy.

Joie des joueurs rennais
Tops du week-end

Rennes, un coeur gros comme ça !


Quel exploit pour le  ! Samedi soir, les joueurs de ont réussi à battre le au (1-2, 13e journée de ), imitant du même coup Saint-Étienne. Mais à contrario des Verts, les Bretons ont joué à 9 contre 11 pendant environ 40 minutes suite à l'expulsion du gardien (25e) et le milieu (52e). S'il fallait sortir trois joueurs du lot du côté rennais, on pourrait citer le portier remplaçant qui a multiplié les arrêts afin de préserver sa cage inviolée. N'oublions pas non plus , le chef d'orchestre qui a imprimé le tempo des Rouge et Noir, et bien sûr l'attaquant qui s'est retrouvé tout seul sur le front offensif - suite aux deux cartons rouges - en se démenant sans arrêt comme un beau diable pour continuer de poser des problèmes à l'arrière-garde parisienne. Chapeau bas messieurs !

L'OL rugit encore plus


Le président lyonnais, , a l'impression d'être dans le film "Retour vers le futur" ! En effet, les Gones ont corrigé Reims dimanche (3-0) et ils se sont logiquement emparés de la tête du classement... avec en prime un match en retard à disputer contre l'OM. Comme souvent depuis le début de la saison, les troupes de sont montées en puissance au fil de la rencontre face aux Champenois. Le but contre son camp d' a débloqué la situation et en seconde période puis ont corsé l'addition. Si on ajoute à cette place de leader, une qualification déjà assurée en 16es de finale de la Ligue Europa, on ne peut dire qu'une chose : l'OL confirme qu'il a faim de titres.

Walcott à la folie pour  !


Nul ne sait si va, ou non, prolonger son contrat à Arsenal et donc rester chez les Gunners à l'issue de cette saison. En tout cas une chose est sûre, l'attaquant supersonique est en très grande forme. Lors du derby face à (5-2, 12e journée de ), l'international anglais a encore sorti le grand jeu pour martyriser la défense de la formation entraînée par . Au final, Theo Walcott a même été récompensé de ses multiples efforts. Durant les arrêts de jeu, le joueur âgé de 23 ans a marqué son huitième but de la saison toutes compétitions confondues. A ce rythme, Theo Walcott risque fort de battre son record personnel établi lors de l'exercice 2010/2011 (13 réalisations) voire même carrément de le pulvériser.

Suarez a conquis Anfield


Qu'on se le dise, est vraiment l'arme fatale de depuis le début de la saison. Alors que les Reds ne sont pas assez performants en Premier League en dépit du succès face à (3-0), l'attaquant uruguayen continue, pour sa part, d'enfiler les buts comme des perles. Contre les Latics, l'ex-joueur de l' a inscrit un doublé primordial dans son jardin d'Anfield. A l'image de ce que dit très justement le gardien espagnol , Luis Suarez est vraiment l'atout majeur du club de la Mersey. Le manager a le même avis puisqu'il a répété récemment qu'il est hors de question de vendre "El Pistolero". A vrai dire, on comprend pourquoi...

Un duo argentin pour torpiller les Villans


Depuis le coup d'envoi de cet exercice, le coach s'appuie sur le duo argentin Agüero-Tevez même s'il a parfois dû évidemment utiliser sur les remplaçants de luxe attitrés que son et . Le technicien italien ne regrette pas d'avoir aligné encore une fois sa paire sud-américaine ! Contre (5-0), ces Citizens ont chacun trouvé le moyen d'inscrire un doublé après l'ouverture du score de . La faillite de contre (2-1) et celle de à (1-0) permet à City de s'emparer de la première place du classement. Le champion d'Angleterre en titre n'a pas dit son dernier mot pour réaliser un joli doublé.

Messi resplendissant, Benzema rassurant


Cette 12e journée de n'a pas livré beaucoup d'enseignements en ce qui concerne le et le . Les deux rivaux n'ont pas eu vraiment à forcer leur talent afin de venir à bout de l' (5-1) et du (3-1). Néanmoins, on retiendra que l'attaquant des Blaugrana a encore sorti le grand jeu en inscrivant deux buts et en délivrant une passe décisive. De son côté, a fait un retour marquant à la pointe de l'attaque des Merengue en livrant une prestation solide avec à la clef un but.

El Shaarawy, c'est de la folie !


n'a pas de limites. Déjà auteur d'un but avec l'Italie contre l'équipe de France en amical (revers 1-2 de la Squadra Azzurra), l'attaquant a encore brillé en . Face à , le buteur des Rossoneri a vraiment mis en lumière son immense talent. Même si les Partenopei menaient déjà 2-0 après 30 minutes de jeu, Stephan El Shaarawy n'a jamais douté et il a remis son équipe sur des bons rails (44e et 82e minutes de jeu). A ce rythme, ce dernier semble vraiment capable de faire oublier qui a rejoint le PSG l'été dernier. Les tifosi ne demandent que ça à San Siro...
Article précédent OL : Fred fustige Aulas... Article suivant OL, Gonalons : "On avai...