La Juve donne la leçon à Chelsea

La a logiquement dominé (3-0) lors du choc de la 5e journée de . Quagliarella (37e), Vidal (60e) et Giovinco (90e+1) ont concrétisé la domination des Bianconeri contre des Blues trop balbutiants, à l'image des choix tactiques de . Un revers qui élimine quasiment le tenant du titre, plus maître de son destin avant son dernier match dans deux semaines.

Zinedine Zidane, présent dans les travées du Juventus Stadium, a dû apprécier. Son ancien club a brillamment disposé de Chelsea (3-0), au terme d'une rencontre maitrisée. Les Blues se retrouvent désormais aux portes de l'élimination. Un match nul entre le Chakhtior Donetsk et la Juventus dans deux semaines éliminerait les joueurs de Roberto Di Matteo, quel que soit leur résultat contre les Danois de Nordsjälland dans le même temps. Car l'entraîneur des Blues a perdu le match qu'il ne fallait pas. Et il ne pourra s'en prendre qu'à lui-même, tant ses choix ont pu déstabiliser son équipe. Di Matteo avait ainsi décidé d'aligner une défense de cinq joueurs, titularisant notamment l'ancien Marseillais Azpilicueta, en abandonnant le milieu de terrain à la Juve en ne laissant que deux joueurs dans l'entre-jeu, pour évoluer en contre en utilisant la vitesse des ses trois attaquants : , Hazard et Mata. Aucun "vrai" attaquant de pointe, étant laissé sur le banc. Un choix qui aurait pu s'avérer gagnant si Buffon n'avait pas sorti deux énormes parades devant Hazard (8e), toujours muet en 11 matchs de Ligue des champions, et Mata (39e). Les deux plus grosses occasions de Chelsea dans cette rencontre.

Car la Juventus a profité des boulevards qui lui étaient offerts dans l'entre-jeu pour faire le siège du but de Cech. Dans son désormais traditionnel 3-5-2, avec les hyperactifs Lichtsteiner et Asamoah dans les couloirs, la Vieille Dame s'est régalée et a régalé son public, devant des Blues dépassés. Cech devait ainsi s'employer d'entrée, mettant en échec Lichtsteiner (4e), puis Quagliarella (19e, 20e), Vucinic (22e), ou encore Pirlo, pour le 100e match européen du maestro italien (24e). Mais l'ancien portier de Rennes ne pouvait rien faire sur une frappe de ce même Pirlo, déviée astucieusement par Quagliarella (37e, 1-0). Un but qui avait le mérite de faire plus sortir Chelsea de son camp. A tort, puisque la Juve était proche de doubler la mise à plusieurs reprises, par Lichtsteiner (38e) et Pirlo (57e), alors qu'un penalty était oublié sur Vucinic (50e).

Devant le manque de réaction de son équipe, Di Matteo tentait bien un coup, avec l'entrée de Moses à la place d'Azpilicueta pour un osé 4-2-4. Un nouveau choix tactique discutable, sanctionné dans la foulée par la Vieille Dame. Servi par Asamoah en retrait, Vidal tuait tout suspense en trompant Cech d'une frappe à ras de terre dans une forêt de jambes (60e, 2-0). L'entrée quelques minutes plus tard de Torres n'y changeait rien. Giovinco, entré en jeu quelques minutes auparavant, se chargeait même de conclure l'humiliation dans le temps additionnel en devançant une sortie hasardeuse de Cech (90e+1, 3-0). Avec cette défaite, Chelsea est désormais quasiment éliminé. Seule une victoire dans deux semaines contre Nordsjälland, combinée à une défaite de la Juve en Ukraine face au Chakhtior déjà qualifié, permettrait au tenant du titre de poursuivre sa route. Car désormais, les Blues n'ont plus leur destin entre les mains dans cette C1.
Article précédent Match Juventus Turin - ... Article suivant Chelsea : Di Matteo et ...

► Le zap foot de la semaine !

Commenter

Bonjour, nous testons un nouveau module de commentaires. Nous vous invitons donc à créer un nouveau compte si nécessaire. Ce nouveau système, également utilisé sur de nombreux autres sites, est plus convivial et nous permettra de mieux gérer les messages postés. Merci de votre compréhension. Retrouvez les derniers commentaires postés sur le site en cliquant sur le non "Top Mercato" ci-dessous