Déjà un premier couac pour Benitez à Chelsea !

Tout juste débarqué à , toutes les déclarations de sont passées au peigne fin. Et son passé à , l'un des rivaux des Blues Outre-Manche, ne plaide pas en sa faveur. Loin de là.

Rafael Benitez

Benitez et l'opportunité Chelsea


En signant à Chelsea jusqu'à la fin de la saison, Rafa Benitez revient par la grande porte dans le milieu du football. Après son échec cuisant du côté de l' en 2010, l'Espagnol n'a pas caché, jeudi en conférence de presse d'intronisation, sa satisfaction à l'idée de prendre en main la formation championne d'Europe en titre. "Ça m'est égal que ce soit à court terme. Ce que j'ai en tête, c'est de gagner des trophées. Nous avons la possibilité d'en gagner cinq. J'étais à la recherche de la bonne occasion depuis un an et demi ou deux ans, celle qui me permettrait de gagner des titres. Ce qui se passera dans l'avenir, je n'en sais rien", a promis Rafa en point presse. Et pourtant, outre la concurrence avec , la signature de Rafael Benitez à Chelsea était loin d'être une évidence.

Benitez voit rouge !


Révélé à au début des années 2000, c'est avec Liverpool que Benitez se fait un nom. En effet, le technicien espagnol a écrit l'une des plus belles pages de l'histoire des Reds, en offrant, notamment, une aux fans d'Anfield. Et à l'époque (entre 2004 et 2010), son nom était difficilement dissociable de Liverpool. "Chelsea est un grand club avec des joueurs fantastique. Chaque technicien aimerait encadrer une telle équipe. Mais je ne prendrai jamais ce travail dans le respect de mon ancien club, Liverpool. Pour moi, il n'y a qu'un seul club en Angleterre, et c'est Liverpool", avait déclaré le natif de Madrid en 2007. Pire, lors de ses années dorées avec la formation de la Mersey, Rafael Benitez était la tête de turc des supporters des Blues, ces derniers lui réservant le plus souvent des chants très hostiles : "Tu n'est pas le bienvenu, garçon de café espagnol gras". Quel accueil lui réserveront ses mêmes fans, dimanche (17 heures), à Stamford Bridge, lors du choc contre ?
Article précédent Man Utd : Ferguson allu... Article suivant Espagne : Guardiola apr...