Deschamps, Milan, mercato... Mexès sort les griffes

Véritable attraction la semaine dernière avec son but sur un retourné acrobatique en , le défenseur , 30 ans, s'est notamment exprimé, dans les colonnes de l'équipe sur son avenir et sur le sélectionneur national, .

Philippe Mexès

Son avenir au . "J'ai un contrat [jusqu'en juin 2015, ndlr.] et je vais le respecter jusqu'au bout. Comme je l'ai fait à Rome (2004-2011) ou avec Auxerre (1997-2004). J'ai horreur de partir sur des échecs. Je n'ai aucune envie de partir de l'AC Milan, même si ça devait se passer super mal. Après mon départ, je veux que les gens puissent parler de ce que j'ai apporté au club. Ils pourront dire que j'étais con mais, au moins, j'aurai apporté quelque chose ! Après, d'être rémunéré [son salaire s'élève à 4 millions d'euros brut par an, ndlr.] comme je le suis, je n'ai rien demandé. C'est le marché qui est comme ça, puisque je suis arrivé libre de l'AS Rome. Peut-être que je ne mérite pas autant d'argent, mais voilà, je n'ai rien demandé."

Sur son but contre . "La page ne se tourne pas avec un but. Rien ne va changer et cela n'efface rien du tout de ce que j'ai traversé ces derniers mois."

Sur Didier Deschamps. "C'est vexant sur le coup parce que c'est faux. Après, je suis le premier à chambrer, et donc à me faire chambrer sur ce sujet par mes coéquipiers. Du coup, j'arrive à tourner ça en dérision et je finis par bien le prendre. C'est plus que maladroit [le sélectionneur de l'équipe de France avait pointé du doigt le physique de Mexès, ndlr.]. Il y avait des choses plus importantes à aborder que cela. Il aurait même pu s'abstenir de parler de moi, puisqu'il ne me convoque pas. Vraiment, il y avait d'autres choses à dire que ces bêtises, parce que ça reste des bêtises. Il n'y a rien de concret, je ne l'ai pas eu au téléphone, il ne connaît rien de ma vie et il se permet de parler de choses extra-sportives qui n'ont rien à voir avec l'équipe de France."

Sur l'équipe de France. "Même si je ne fais pas un trait dessus, je me fais une raison. Si l'équipe de France a besoin de moi, je répondrai présent."

Sur . "Aujourd'hui des choix sont faits et il faut les respecter. Mais Samir (Nasri) peut se plaindre, lui. On a parlé de son comportement, mais j'ai vécu l'Euro de l'intérieur, c'est quelqu'un de respectueux et il mérite sa place. Qu'est-ce qu'il a fait de plus qu'un autre?"
Article précédent Milan AC : Pato en prêt... Article suivant L'AC Milan, un exploit ...