Ça Buzz !

 

Top Mercato aime

  • FC Porto
    FC Porto

    James Rodriguez
    James Rodriguez

L'interview exclusive de James Rodriguez !

La perle colombienne du réalise un début de saison de feu. À seulement 21 ans, celui que l'on surnomme "El Bandido" progresse à pas de géant depuis deux saisons pour devenir l'une des valeurs montantes du football mondial. Pour Topmercato, l'ancien joueur de Banfield revient sur son début de saison, nous parle du FC Porto, sans oublier d'évoquer ses rêves de avec les Cafeteros.

James Rodriguez
James Rodriguez, vous effectuez une première partie de saison de feu sous le maillot du FC Porto. Tout va pour le mieux pour vous en ce moment...

Je suis en pleine forme, ça me fait extrêmement plaisir. J'ai beaucoup travaillé pour arriver à ce niveau-là et je suis heureux de prendre peu à peu une nouvelle dimension dans le jeu de l'équipe. Mon objectif personnel est d'essayer de réaliser la meilleure saison de ma jeune carrière jusqu'à présent. Je veux définitivement passer un cap, devenir un joueur plus complet et qui affiche un niveau de régularité exemplaire à chaque match. Je sais que je dois encore travailler sur certains points, mais je pense que je suis sur la bonne voie.

Vous en êtes déjà à 7 buts en seulement dix journées de championnat. Vous fixez-vous un objectif en termes de buts marqués et de passes décisives délivrées pour la saison ?

Non, pas spécialement. Ce n'est pas trop le genre de choses auxquelles je réfléchis en début de saison. C'est sûr que j'aimerais chaque année marquer le plus de buts et faire le plus de passes décisives possible, mais il y a des choses bien plus importantes pour moi. Gagner des matches et des trophées avec mon équipe, c'est bien plus important. On ne fait pas un sport individuel, mais un sport collectif. Le groupe et le résultat de l'équipe doivent toujours primer sur le reste.

En parlant de bons résultats, le FC Porto effectue un superbe début de saison tant en championnat qu'en . Cette saison sera-t-elle encore une moisson de titres pour le club ?

Je pense que l'on peut effectuer une superbe saison et gagner plusieurs titres. Notre début de saison en championnat est très bon, même si est juste derrière nous au classement. En ligue des champions, nous allons essayer d'aller le plus loin possible dans la compétition. Nous ne sommes pas favoris, mais on peut embêter beaucoup de monde. Je ne suis pas sûr que beaucoup d'équipes veuillent nous affronter lors du tour suivant par exemple. Dans tous les cas, nous allons jouer notre coup à fond sur tous les tableaux et essayer de remporter plusieurs trophées. J'ai aussi pris goût à gagner des titres avec le FC Porto, étant donné qu'en deux saisons, nous en avons déjà gagné sept (deux championnats, trois Supercoupes du Portugal, une Coupe du Portugal et une Ligue Europa). Je ne veux pas m'arrêter là (sourire). Je veux en gagner d'autres, plein d'autres.

Vous semblez être très attaché au FC Porto. Pouvez-vous nous parler de votre expérience portugaise depuis votre arrivée au club en juillet 2010 ?

Je ne pouvais pas tomber dans un meilleur club que le FC Porto. C'est une institution du football mondial, une très grande équipe. Lorsque je suis arrivé en 2010, j'ai senti tout de suite que j'étais arrivé dans l'endroit parfait pour moi. Les infrastructures sont parfaites, le staff est très compétent, c'est le rêve pour un jeune footballeur qui veut progresser. L'histoire du club est très forte, et les titres que le FC Porto a gagnés au long des années parlent d'eux-mêmes. Je resterais attaché à ce club toute ma vie, car il m'a permis de venir en Europe et qu'il me permet de grandir en tant que joueur et en tant qu'homme.

Le fait de partager le quotidien avec de grands joueurs comme et ão Moutinho doit également beaucoup vous aider dans votre progression...

Oui, c'est sûr. Ce sont deux superbes joueurs et surtout de très grands professionnels. Ils montrent l'exemple en permanence et démontrent sur le terrain qu'ils sont des cracks match après match. Ils m'aident beaucoup depuis mon arrivée au club. Nous avons de la chance de compter sur des joueurs comme eux dans notre équipe. J'essaye d'apprendre un maximum à leurs côtés en observant leur jeu et en échangeant avec eux.

James Rodriguez

À seulement 21 ans, vous avez l'Europe à vos pieds. Les prétendants se bousculent au portillon pour vous recruter...

Je suis un joueur du FC Porto et heureux de l'être. J'entends parler de beaucoup de choses, mais je suis sous contrat avec le FC Porto et mon seul objectif est de réaliser la meilleure saison possible avec eux. Je vis le moment présent et je ne pense pas à un départ. C'est encore trop tôt pour envisager cela.

Vous recevez, semaines après semaines, les éloges d'anciennes gloires du football colombien comme Carlos Valderrama, Faustino Asprilla et Freddy Rincon. Qu'est-ce que cela vous fait de recevoir ces compliments?

Je suis très content de recevoir les compliments de grands joueurs qui ont marqué l'histoire du football colombien. C'est un grand honneur pour moi. Cela me fait très plaisir. Je veux essayer de devenir le meilleur joueur possible, et pourquoi pas l'un des meilleurs du monde. Je suis encore jeune et je dois encore beaucoup travailler pour atteindre mon meilleur niveau, mais je suis prêt à faire tous les sacrifices qu'il faut pour y arriver.

Votre compatriote et ancien coéquipier au FC Porto, est devenu l'un des meilleurs joueurs du monde...

C'est un crack, un joueur extraordinaire. Pour moi, c'est sûrement le meilleur numéro 9 du monde. Un vrai renard des surfaces, qui sait tout faire et qui sent le but comme personne. Je suis très content pour lui car il a beaucoup travaillé pour en arriver là. C'est une fierté et un exemple pour moi. J'ai eu la chance de jouer avec lui au FC Porto, et je suis très heureux de le retrouver lorsque nous jouons avec la sélection colombienne. C'est une chance pour nous d'avoir un crack mondial comme lui.

Justement en parlant de sélection, la Colombie semble bien partie pour décrocher un billet pour la prochaine Coupe du monde. Est-ce que vous y pensez souvent ?

Nous sommes bien partis, mais il reste encore beaucoup de matches à jouer. Tout le monde rêve de se qualifier pour la prochaine Coupe du monde, mais il faut que l'on reste calme parce que nous ne sommes qu'à mi-parcours dans les éliminatoires. Ce serait un rêve de se qualifier pour le Mondial, pour tout le peuple colombien et pour toute l'équipe. Nous avons un très bon groupe, nous pouvons le faire. Il faut continuer à reproduire le même genre de prestations que l'on a réalisé jusqu'à présent.


Article lu 6856 fois Rédigé 30 novembre 2012 à 10h16 par Michaël Da Costa

TM sur Facebook

 

Les derniers comms

Tous les commentaires de cet article :

  • Répondre

    Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Commenter avec Facebook