L'OM se défait de Brest

L'Olympique de s'impose sur la pelouse de Brest (1-2), dans le cadre de la 15e journée de . (35e) et (57e) ont inscrit les buts olympiens, tous les deux sur des services de . Benshop avait remis les deux équipes à égalité (42e). Les Marseillais prennent du même coup la deuxième place, et se relèvent parfaitement de la claque reçue contre Lyon mercredi dernier.

Deux passes décisives de Joey Barton et un but de Souleymane Diawara. Deux hommes à la peine mercredi contre Lyon (4-1), qui se montrent décisif. Cela prouve que Marseille a du caractère. Contre Brest (1-2) les joueurs de l'Olympique de Marseille ont retrouvé leur niveau de jeu du début de saison, qui leur avait permis d'enchaîner une série de six victoires consécutives. Cet OM là n'est probablement pas taillé pour se mêler à la course au titre, mais quand son onze titulaire (moins ) peut être aligné d'entrée de jeu, comme ce fut le cas face aux Bretons lors de cette 15e journée de Ligue 1, il n'a pas grand-chose à envier aux autres écuries de Ligue 1.

Face aux joueurs de , les Phocéens ont réussi à allier maîtrise du jeu et réussite offensive. Souvent malheureux dans le dernier geste ces dernières semaines, les coéquipiers de ont su concrétiser leurs temps forts tout en dominant le milieu de terrain adverse. C'est donc fort logiquement que les hommes d' ouvraient la marque grâce à Souleymane Diawara qui, bien servi par Barton, plaçait une frappe enroulée puissante au fond des filets de Thébaux (1-0, 35e). Auparavant, les visiteurs s'étaient créés plusieurs situations intéressantes, notamment par (11e, 32e) ou encore par (16e).

Barton est surtout un bon joueur de football


Mais alors que Brest n'avait eu aucune occasion dangereuse, les locaux arrivaient à revenir à la marque juste avant la pause. Sur un corner, Mandanda brillait sur une reprise à bout portant de Lesoimier, mais ne pouvait rien faire sur le deuxième ballon repris de la tête par Benshop (1-1, 42e). Cette aurait pu faire sombrer l'OM, ou au moins douter. Mais dès la reprise, les Olympiens reprenaient leur travail de sape, et étaient logiquement récompensés. Bien décalé par Valbuena sur le côté gauche, Barton s'infiltrait dans la surface de réparation et servait un caviar à André Ayew qui n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (2-1, 57e). L'Anglais prouvait dans le même temps à ses détracteurs qu'il n'était pas seulement qu'un briseur de tibias.

Si Mandanda devra s'employer une dernière fois sur une jolie frappe de Lesoimier aux 30 mètres (77e), les Marseillais ont cependant fait preuve d'une grande sérénité dans la gestion du score. En plus de la victoire, les supporters phocéens pourront savourer le fait d'avoir bouté le Paris Saint-Germain hors du podium, en occupant au moins jusqu'à la semaine prochaine la deuxième place de Ligue 1.
Article précédent Match Brest - Marseille... Article suivant OM : coup dur pour Chey...