Ancelotti ne voit ni CR7, ni Mourinho au PSG !

Renforcé par les derniers résultats de son équipe, l'entraîneur du Paris-SG, , a évoqué, dans les colonnes de La Stampa, les rumeurs d'arrivée au sein du club de la capitale de et de José Mmourinho. L'Italien est serein.

José Mourinho et Cristiano Ronaldo

Ancelotti met à bémol à la venue de Ronaldo au


Depuis de longues semaines, le technicien italien du Paris-SG, Carlo Ancelotti, se réjouit de la venue du prodige de Sao Paulo, . Et pourtant, les gazettes ne cessent d'annoncer de grands noms. Récemment, l'ancien mentor du avait fermé la porte à la venue du Romain mais aussi à un départ de . Interrogé par nos confrères de La Stampa sur les futures acquisitions de son club, Carlo Ancelotti ne s'est pas montré des plus convaincants quant à la venue du côté du de la star portugaise du , Cristiano Ronaldo. "Ce n'est pas possible qu'il (Cristiano Ronaldo) vienne. L'argent n'est pas suffisant. L'important, c'est la volonté du club dans lequel il joue", assure Carlito. Pourtant, CR7 a récémment refusé de prolonger son contrat en faveur de la Casa Blanca. Un bail qui court jusqu'en juin 2015.

Ancelotti ne craint pas Mourinho


Au sujet de sa succession, Carlo Ancelotti a joué la carte de la sérennité. Arrivé il y a un an sur le banc du Paris Saint-Germain, l'Italien, dont l'équipe est, à la trêve, leader de la , n'entend pas céder son fauteuil dans l'immédiat. Et pour le faire savoir, Ancelotti n'hésite pas à mettre à faux les propos du cheikh Saud Bin Abdulrahman Al Thani [secrétaire général du comité olympique du et proche du propriétaire du PSG, ndlr.] annonçant l'arrivée du technicien portugais du Real Madrid, , à l'issue de la saison. "Celui qui a parlé de lui et de Cristiano Ronaldo est un membre de la famille El Thani, mais ce n'est pas le propriétaire du club. J'ai pu constater que ce dernier ne pensait pas comme ça", a assuré l'entraîneur parisien. Pour l'heure, Carlo Ancelotti tient la barre. Reste à savoir quelles sont les réelles intentions de sa hiérarchie...
Article précédent PSG : un pari sur l'ave... Article suivant ASM, OL, OM... qui peut...