Ça Buzz !

 

Top Mercato aime

  • PSG, Paris
    PSG, Paris

    David Beckham
    David Beckham

Beckham assez malin pour "échapper" au fisc ?

En débarquant au le 31 janvier dernier, a rapidement fait savoir qu'il reversera l'intégralité de son salaire (800.000 euros par mois) à des associations caritatives. Même si c'est un joli geste, force est de constater que ce dernier est aussi lié à une logique fiscale.

David Beckham

Le "Spice Boy" veut éviter le grand filet du fisc. L'année dernière, David Beckham avait envie de signer au Saint-Germain. Mais en raison de la pression fiscale exercée en France, le milieu de terrain avait décidé d'honorer son contrat au Los Angeles Galaxy, club avec lequel il a ensuite remporté pour la deuxième fois consécutive la MLS. Après avoir bien étudié la question, ses conseillers et ceux qui travaillent pour le compte du PSG ont sans doute réussi à trouver le bon filon pour éviter à "Becks" de payer des impôts dans l'Hexagone. Premièrement, ils lui ont clairement recommandé ne signer un contrat courte durée avec le club de la capitale, autrement dit jusqu'en juin.

L'été prochain, le fisc ne pourra donc pas s'appuyer sur le fait que l'Anglais réside depuis six mois et un jour en France, conformément à la loi, pour l'obliger à passer à la caisse au niveau fiscal. Par ailleurs, on peut aussi souligner que les sièges des sociétés de la famille Beckham ne se trouvent pas dans l'Hexagone et que le domicile "réel" du couple David-Victoria est situé à Londres. Finalement, la seule condition qui pourrait obliger le "Spice Boy" à payer des impôts serait logiquement liée au fait qu'il exerce une activité salariée sur notre territoire. Mais là encore, les avocats ont fait un bon job dans la mesure où l'intégralité du salaire de la superstar sera reversé à des associations caritatives jusqu'en juin !

La partie ne fait que commencer...


Autrement dit, tout est réuni pour que David Beckham fasse sa pige au PSG et reparte vers de nouvelles aventures à l'issue de la saison... tout en bénéficiant toujours de ses 34 millions d'euros annuels liés en grande partie au sponsoring. Attention tout de même, le fisc français pourrait trouver une parade juridique afin que "Becks" soit quand même assujetti à l'impôt en dépit du fait qu'il ne percevra pas un seul euro sur le plan salarial. Nul doute que certaines personnes, notamment sur la scène politique, vont monter au créneau pour que l'Anglais ne passe pas entre les mailles du filet alors qu'il jouit évidemment d'une fortune colossale.


Article lu 5890 fois Rédigé 02 février 2013 à 10h18 par Vincent Bogard

TM sur Facebook

 

Les derniers comms

Tous les commentaires de cet article :

  • el peruano loco, le 03/02 à 15h15

    Mouais c'est pas comme si dans un autre contexte et en Espagne, on n'avait pas crée une taxe spéciale dite Beckham. Donc bon, si le fisc françois veut le faire passer à la caisse, ils trouveront une parade... - Alerter le modrateur


Commenter avec Facebook