Ça Buzz !

 

Top Mercato aime

  • Franck Ribťry
    Franck Ribéry

    Karim Benzema
    Karim Benzema

    Didier Deschamps
    Didier Deschamps

    Mathieu Valbuena
    Mathieu Valbuena

    Equipe de France
    Equipe de France

Les moments clefs de l'analyse de Deschamps

A l'issue de la rencontre amicale entre la France et l'Allemagne (défaite 1-2), le sélectionneur des Bleus a fait le point individuellement et évidemment collectivement. Pour lui, son escouade tricolore n'a pas démérité.

Didier Deschamps

Le Basque a vu un "match vivant". Pendant un point presse, Didier Deschamps a fait savoir qu'√† ses yeux les Bleus ont fait "des choses int√©ressantes" notamment en ce qui concerne "l'animation offensive". Mais l'ex-coach de l'OM a reconnu que son √©quipe a commis "des erreurs comme sur le premier but" avec la perte de balle fatale d'√Čtienne Capoue dans l'entrejeu. N√©anmoins, DD pense que ses joueurs ont "essay√© jusqu'au bout" d'√©galiser face √† une Nationalmannschaft qui n'√©tait pas tr√®s sereine sur le plan d√©fensif. Au final, il pense qu'il ne manquait pas grand chose pour que la France remporte cette rencontre. "Tout n'est pas √† jeter, bien au contraire, mais la qualit√© de l'adversaire fait que √ßa n'a pas √©t√© simple. On s'est rendu coup pour coup, mais malheureusement on perd."

Ribéry-Valbuena séduisants, Benzema en manque de confiance. Sur le plan offensif, Didier Deschamps a préféré ne pas commenter les performances individuelles. En revanche, il a évidemment pu constater que Franck Ribéry et se sont démenés comme des beaux diables sur le front de l'attaque pour gêner l'arrière-garde germanique. "On a eu une animation offensive intéressante avec des décalages, des dédoublements, des situations de frappe. Face à une telle équipe, on a eu vraiment des actions de qualité."

Au rayon des déceptions, force est de constater que l'attaquant de pointe n'était pas en réussite au Stade de France hier soir. Malgré cela, le sélectionneur tricolore pense que ce n'est qu'une question de temps. "Il a fait des bonnes choses, mais il lui manque un peu cette confiance dont a besoin un attaquant, un peu de réussite aussi. Il lui manque ce déclic pour le libérer complètement." Espérons que contre la Géorgie et l'Espagne, dans le cadre des éliminatoires du le mois prochain, le buteur du aura retrouvé le chemin des filets.

√Ėzil a √©t√© le bourreau fran√ßais, Alessandrini le joker gard√© dans la poche. Pendant le match, un homme s'est particuli√®rement distingu√© au sein de l'√©quipe d'Allemagne. C'est bien entendu le milieu offensif Mesut √Ėzil. Avec ses qualit√©s techniques (dribbles, passes...) et sa facult√© √† s'ins√©rer entre les lignes pour semer la zizanie, le joueur du Real a vraiment √©t√© le grand artisan de la victoire finale de la Nationalmannschaft. Didier Deschamps pense que Mesut √Ėzil √©tait vraiment √©tincelant au Stade de France. "C'est un joueur de grande qualit√© technique, c'est dur de lui prendre le ballon. Il a un positionnement emb√™tant. J'ai eu la confirmation, malheureusement pour nous, qu'il √©tait en grande forme."

Afin de trouver la faille en fin de match, le s√©lectionneur aurait pu faire entrer en jeu son joker rennais . Mais au final, ce dernier n'a pas honor√© sa premi√®re s√©lection. Didier Deschamps estime que c'est d√©j√† "bien" qu'il ait int√©gr√© le groupe France au d√©but de la semaine et que "tout d√©pend du match, des situations de jeu". Par ailleurs, DD ne voulait pas faire sortir Franck Rib√©ry alors que l'ailier √©tait dans une forme olympique comme l'attestent les nombreuses fois o√Ļ il a pris le dessus sur le lat√©ral . "Il y a aussi qu'il joue dans la position de Franck, qui avait vraiment du jus et des jambes", a-t-il soulign√©. Esp√©rons que Romain Alessandrini va continuer de grandir avec Rennes et, qui sait, peut-√™tre qu'on le reverra tr√®s vite avec les Bleus. C'est tout le "mal" qu'on lui souhaite¬†!


Article lu 1988 fois Rédigé 07 f√©vrier 2013 à 08h33 par Vincent Bogard

TM sur Facebook

 

Les derniers comms

Tous les commentaires de cet article :

  • Répondre

    Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Commenter avec Facebook