TOPS Étranger : Manchester, Bayern Munich et Kaká

Comme après chaque weekend, vous propose de revenir sur les clubs et les joueurs qui se sont distingués. Après la , place aux championnats étrangers, avec la réussite des deux équipes de Manchester, le carton plein du et le retour en grâce de .

Kaká

United à la fête, City aussi


En déplacement sur la pelouse des Queens Park Rangers, derniers au classement, n'a pas particulièrement brillé, mais la formation de n'est pas tombée dans le panneau en s'imposant 2-0. Grâce à deux buts de et Giggs, les Red Devils ont eu le dernier mot face à une opposition limitée. Conséquence, en signant une quatrième victoire de rang en , United conserve douze points d'avance sur City, qui a fait forte impression à l'Etihad Stadium contre . Entre le deuxième et le troisième du championnat, les Citizens ont étalé leur domination sur le match (2-0), même si ce sont les Blues qui ont manqué le coche sur un penalty de Lampard, brillamment stoppé par Hart. Car derrière, grâce à deux frappes de Yaya Touré et Tévez, tous les deux servis par , les Citizens ont pris la mesure des Londoniens et mis un terme à une série de trois matches sans succès. Si la première place semble acquise pour United, City prouve qu'il est un solide dauphin.

Jeu, set et match pour le Bayern


Le Bayern Munich n'avait pas besoin de ça pour démontrer une fois de plus son emprise sur la . Leader indiscutable du championnat avec la meilleure attaque et la meilleure défense de l'exercice en cours, le club bavarois s'est promené sur sa pelouse de l'Allianz Arena, avec une victoire éclatante contre le Werder Brême (6-1). Omniprésent, Robben s'est offert un but et deux passes décisives. Egalement à son avantage, Ribéry a aussi inscrit un but et donné une offrande à Gomez, auteur d'un doublé. Seule au monde en Allemagne, l'équipe de , qui ne lâche rien quelle que soit la compétition, possède 17 points d'avance sur le et 18 sur le Bayer Leverkusen, ses deux principaux concurrents. C'est ce que l'on appelle un cavalier seul.

Kaká est toujours là


Placé il y a encore quelques mois sur la liste des joueurs indésirables, Kaká s'est offert une sacrée revanche sur la pelouse du Deportivo La Corogne (2-1), samedi lors de la 25e journée de . Aligné d'entrée de match par José Mourinho, le milieu de terrain brésilien a, l'espace d'une rencontre, retrouvé la confiance du technicien portugais du . Au stade du Riazor, le footballeur de 30 ans n'a connu que sa quatrième titularisation en championnat, mais sa présence a fait parler en Espagne. Et ce n'est rien à côté de ce qu'a vécu l'ancien joueur de l'AC Milan. Alors que les Merengue sont menés à la marque par le Deportivo, Kaká a égalisé à la 73e minute de jeu, après un travail initial de Di Maria. Au final, le Real parvient à l'emporter au finish et doit une fière chandelle au joueur auriverde, auteur pour l'occasion de son tout premier but de la saison.
Article précédent Guardiola et l'affaire ... Article suivant Borussia Dortmund : un ...

► Le zap foot de la semaine !

Commenter

Bonjour, nous testons un nouveau module de commentaires. Nous vous invitons donc à créer un nouveau compte si nécessaire. Ce nouveau système, également utilisé sur de nombreux autres sites, est plus convivial et nous permettra de mieux gérer les messages postés. Merci de votre compréhension. Retrouvez les derniers commentaires postés sur le site en cliquant sur le non "Top Mercato" ci-dessous