Lampard, Bale, Modric, Milito, Sanchez, Kalou... se sont confiés à Top Mercato !

EXCLU TM !

 

Top Mercato aime

  • PSG, Paris
    PSG, Paris

    Grgory Van der Wiel
    Grégory Van der Wiel

Van der Wiel n'a pas épuisé son crédit au PSG

L'été dernier, les dirigeants du Paris Saint-Germain avaient choisi de miser environ 6 millions d'euros sur Gregory van der Wiel. En recrutant le latéral droit néerlandais, ils voulaient clairement mettre en place une concurrence entre lui et . Pour le moment, le Batave a du mal à s'imposer dans la capitale.

Gregory van der Wiel

Un souffle italien pendant le mercato hivernal. Durant le mois de janvier, des rumeurs ont fait état d'un possible départ express de Gregory van der Wiel. Après six mois décevants au , deux grands clubs de - l' et le - semblaient être à l'affût afin de récupérer l'ancien joueur de l' avec à la clef une offre de 5 millions d'euros. Mais au final, le latéral droit âgé de 25 ans n'a pas bougé d'un iota et il fait toujours partie de l'effectif dirigé par . Problème, ses performances restent insuffisantes pour un élément de son calibre (16 apparitions, 1 but) et pour l'heure, il n'arrive pas à se défaire de Christophe Jallet qui "s'accroche" dans leur couloir commun pour être titulaire le plus souvent possible.

Pendant une conférence de presse, l'entraîneur Carlo Ancelotti a reconnu que les prestations de Gregory van der Wiel ne sont pas probantes pour le moment. Mais l'Italien estime toujours que le natif d'Amsterdam a "les qualités pour faire plus que ce qu'il a montré" jusqu'à présent. "Carletto" est "confiant" par rapport au défenseur qui a eu du mal à prendre ses marques en France. "Pour tous les joueurs qui arrivent dans une nouvelle équipe, avec une nouvelle langue, ce n'est jamais facile. Il a eu quelques problèmes d'adaptation." Ce mercredi, Gregory van der Wiel aura l'occasion de montrer une nouvelle fois ce qu'il vaut dans le cadre du 8e de finale de la contre l'OM qui se déroulera au Parc des Princes.

Beaucoup de changements pour Van der Wiel


Rappelons que durant le mois de novembre, le latéral droit avait expliqué dans les colonnes du journal Le Parisien qu'il était en train de faire les efforts requis afin de se "rapprocher un peu de chacun" et "comprendre la langue". Après avoir toujours vécu dans le "cocon" de l'Ajax Amsterdam (il a porté le maillot de l'équipe première entre 2006 et 2012), Gregory van der Wiel avait admis que ce n'était pas "facile" car, en prime, il devait aussi comprendre les exigences du staff parisien sur le plan tactique. "On évolue dans un système différent de celui de l'Ajax où les positions étaient beaucoup plus figées. Comme en équipe nationale d'ailleurs. Ici, j'ai besoin de me positionner différemment, c'est plus basé sur l'anticipation. Automatiquement, ça prend du temps pour atteindre le top niveau."

A cette époque, le joueur parisien considérait déjà avoir bien fait de relever le challenge parisien dans l'Hexagone pour franchir un cap. "Le niveau est meilleur en France et le championnat est plus physique. Chaque match est difficile et même les équipes du bas de tableau peuvent développer un bon football." L'international néerlandais (35 sélections) sait ce qu'il lui reste à faire pour s'imposer durablement au . S'il échoue, Gregory van der Wiel sait pertinemment qu'il compromettra très sérieusement ses chances de disputer le prochain Mondial avec les Oranje qui auront pour ambition de lever le trophée au Brésil.


Article lu 3497 fois Rédigé 27 février 2013 à 09h44 par Vincent Bogard

TM sur Facebook

 

Les derniers comms

Tous les commentaires de cet article :

  • Répondre

    Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.


Commenter avec Facebook