Avenir, Bleus, PSG... Benzema sort de son silence

L'attaquant du , , a tenu à répondre, notamment, aux quelques critiques qui se faisaient entendre au sujet notamment de son rendement, aussi bien en club qu'en équipe de France, au micro de RMC.

Karim Benzema

Benzema et les Bleus


Sur les critiques à son égard. "Elles touchent surtout ma famille. Moi, ce n'est pas que ça me touche, mais plutôt que ça me dérange. A chaque fois, on dit que je ne marque pas. Mais je libère des espaces, je fais des passes décisives, rappelle-t-il. Mais tout cela n'est pas grave... Deux matches très importants arrivent, je me sens super bien, je vais faire une bonne semaine avec l'équipe de France et on en reparlera après ces matches."

Sur son rendement plus faible que les autres saisons. "Ce n'est pas une question d'être 'tueur'. J'aime bien jouer au ballon. Si j'ai la possibilité de marquer, je vais le faire, je suis attaquant. Mais s'il y a deux joueurs devant et quelqu'un tout seul au second poteau qui a plus de chances de marquer, je vais lui donner la balle. Je ne comprends pas cette histoire de 'tueur'. Ça n'a rien à voir... J'aime marquer des buts mais j'aime aussi faire marquer (...). J'apporte déjà. On ne le voit peut-être pas à sa juste valeur mais c'est comme ça. On attend beaucoup de moi, j'en ai pris conscience. Sur le terrain, j'essaye, mais je ne peux pas tout faire tout seul ! Je ne peux pas prendre la balle et dribbler huit joueurs. On parle de mon nombre de buts car cela fait un moment que je n'ai pas marqué avec les Bleus. J'ai fait des passes décisives mais j'ai l'impression que ça, ça ne sert à rien..."

Sur l'animation offensive des Bleus. "Le jeu du Real et celui de l'équipe de France ne sont pas les mêmes. Si je joue ailier droit à Madrid, je sais que je vais me retrouver plein de fois dans l'axe car je vais faire un appel et l'attaquant va permuter sur le côté droit. En équipe de France, on ne bouge pas assez devant, on ne permute pas assez. Il faudrait plus le faire. Mais l'essentiel, c'est de gagner les matches."

Sur l'hymne national. "Si je ne chante pas mais que je mets trois buts, à la fin, on ne va pas parler du fait que je n'ai pas chanté. Le souci est là. Cela fait un moment que je n'ai pas marqué en équipe de France. Avant, on ne m'en parlait pas. Cela n'a rien à voir avec le fait de ne pas aimer l'équipe de France comme j'ai pu l'entendre. Il faut se calmer. J'aime bien l'équipe de France, c'est un rêve d'y jouer mais on ne va pas me forcer à chanter La Marseillaise. Je peux aussi prendre l'exemple de Zidane, qui ne la chantait pas forcément. Platini le faisait-il ? Non, donc je ne vois pas où est le problème. Cela n'a rien à voir. On mélange tout. Tous les supporters ne chantent pas La Marseillaise non plus."

Benzema et le Real Madrid


Sa relation avec . "Avec Zizou, on parle souvent, il est là comme un grand frère et une vraie amitié s'est créée entre nous. Je le vois pratiquement tous les deux, trois jours. Fera-t-il un bon entraîneur ? Il connaît bien le foot donc pourquoi pas ?"

Ses rapports avec . "J'ai besoin de sentir que l'entraîneur est derrière moi, qu'il me fait confiance. A moi, ensuite, de faire de bonnes performances quand je suis sur le terrain. Ma relation avec le coach, c'est une relation entraîneur-joueur. Ça s'arrête là. J'accepte ses choix. C'est lui l'entraineur, lui qui choisit et je ne discute de rien sur ce plan. Et quand je ne joue pas, je suis là pour l'équipe aussi."

Son entente avec . "Elle est bonne, tranquille. C'est un bon pote."

L'avenir de Benzema


Sur un hypothétique transfert au . "Je ne sais pas. Cela dépend de l'équipe qu'ils auront. Revenir jouer en France ? Pourquoi pas, en fin de carrière. Tu me diras, je suis bientôt en fin de carrière... (Rires.) Mais revenir en France, oui, pourquoi pas. Dans l'un des meilleurs clubs en France. Le meilleur du moment."

Au Real sur le long terme ? "On ne sait pas ce qui peut se passer. Mais pour l'instant, je me sens bien ici. Je ne peux pas parler du futur, je prends année par année. Et j'ai envie de gagner la avec Madrid. Dès ma première année, on me parlait de cette dixième Ligue des champions. La gagner serait extraordinaire et on va tout faire pour la remporter cette saison."
Article précédent Real Madrid : Mourinho ... Article suivant Real Madrid : Verratti ...