Sainté et Troyes font le nul

Face à , L'ASSE enchaîne sur un troisième match nul d'affilée en championnat (2-2) et fait du surplace lors de cette 30e journée de . Après une première mi-temps de folie, où les deux équipes se sont rendus coup pour coup, aucune des deux formations n'a réussi à faire la différence. Aubameyang (8e) et (31e) sont les buteurs côté stéphanois, alors que Faussurier (25e) et Nivet (38e) ont évité la défaite aux leurs.

Si n'a toujours pas perdu la moindre rencontre depuis le début de l'année 2013, les Verts donnent l'impression de faire du surplace depuis quelques semaines. Auteurs d'un nouveau match nul contre Troyes (1-1), le troisième lors de leur trois dernières sorties, les Verts pourraient voir Nice leur passer devant à l'issue de cette 30e journée de Ligue 1. Pourtant, les hommes de ont mené par deux fois au score, mais n'ont pas été en mesure de conserver leur but d'avance. Seule satisfaction, les attaquants stéphanois marchent bien, Aubameyang et Brandao y sont chacun allé de leur réalisation. Du côté de l'ESTAC, ce point du match nul ne permet pas de sortir de la zone rouge, mais reste cependant un motif d'espoir pour la fin de la saison.

Durant les 45 premières minutes de jeu, Troyens et Stéphanois se sont rendus coup pour coup. Ce sont les visiteurs qui ont allumé la première mèche, par l'intermédiaire de Pierre-Emeryck Aubameyang. Le Gabonais a profité d'une frappe de pour subtilement détourner le ballon et tromper Yohan Thuram (0-1, 8e). Mais les joueurs de l'ESTAC ont mis moins de 20 minutes à réagir, grâce à leur milieu polyvalent , qui après un contre, a placé le ballon au premier poteau de , coupable d'avoir trop anticipé sur le coup (1-1, 25e). Loin de se décourager, les Stéphanois ont repris l'avantage pratiquement dans la foulée, Brandao faisant jouer son jeu de tête sur un bon centre de Brison, pour obliger le portier troyen à de nouveau aller chercher le ballon au fond de ses filets (1-2, 31e). Mais c'est finalement le vétéran , qui une fois n'est pas coutume, s'est défait du marquage de Perrin pour lui aussi tromper Ruffier de la tête (2-2, 38e).

La deuxième période va s'avérer moins prolifique. Comme si les entraîneurs des deux équipes avaient, à la mi-temps, demandé aux joueurs de ne plus laisser autant d'espace entre les lignes. Et à ce petit jeu, ce sont les Verts qui se sont montrés les plus dangereux. D'abord par Aubamayang, bien lancé par Cohade, qui n'est pas parvenu à cadrer sa frappe (62e). Ensuite par Hamouma, qui a placé une superbe reprise de volée, magnifiquement claquée par Thuram (71e). Ce sera tout pour cette fin de rencontre, qui devrait cependant laisser plus de regrets à l'ASSE qu'à l'ESTAC.
Article précédent ASSE : sans Bayal dans ... Article suivant ASSE, Galtier : "pas un...