Exclu TM : 4 questions posées à... Sven Bender

Pilier du milieu de terrain du , l'international allemand sera l'un des joueurs à suivre lors de la finale de ce soir face au . Pour TopMercato, il nous parle de ce sommet face au géant bavarois.
Sven Bender
Sven Bender, comment s'est passée la préparation pour la finale de ce soir ?

Tout se passe très bien depuis notre arrivée à Londres. Le groupe a bien travaillé et tout le monde est gonflé à bloc pour ce match. nous parle beaucoup et nous dit de profiter au maximum de cette expérience car ce n'est pas tout les jours que l'on dispute une finale de . C'est quelque chose d'énorme à vivre pour une équipe qui compte autant de jeunes joueurs. Tout le monde a hâte d'être au coup d'envoi.

, touché à la cheville, sera tout de même aligné. Mais l'un de vos meilleurs joueurs, n'est pas remis a temps pour cette finale...

C'est dommage pour l'équipe et pour Mario, qui a tellement bien joué cette saison et qui rêvait, comme nous tous, de jouer cette finale. Il a fait plusieurs examens physiques et à passé beaucoup d'heures en salle de soins, mais cela n'a pas suffit. Sa blessure est trop importante pour être guérie à temps. Il est déçu, mais il sera notre premier supporter. C'est important de l'avoir avec nous même s'il ne joue pas, il fait partie de l'aventure. Je suis sûr que son remplaçant fera du bon travail. Quant à Mats Hummels, il y avait quelques craintes par rapport à sa cheville mais tout va mieux aujourd'hui. Il sera là pour nous aider à essayer de remporter le titre.

Les deux équipes se connaissent parfaitement bien. Quelles seront les clés de cette énième rencontre entre les deux formations ?

Le Bayern est une très grande équipe qui possède de superbes joueurs dans tous les secteurs de jeu. C'est simple : il faut faire attention à tout le monde car le danger peut venir de partout. Il faudra que l'on soit très concentré mais surtout que l'on continue à jouer de la même manière que l'on a faite depuis le début de la compétition. Ce n'est pas parce que nous sommes en finale qu'il faudra que l'on se recroqueville en défense. Même si le Bayern est favori, nous sommes conscients que nous pouvons aussi gagner. C'est avec cet état d'esprit que nous allons entrer sur la pelouse.

Aurez-vous également en tête le souvenir de l'équipe de 1997, qui avait surpris la Juventus en finale de la compétition ?

Oui, sûrement. Cette équipe avait réalisé un superbe match face à la grande Juventus. Je suis sûr que l'on peut faire la même chose. Nous en avons discuté il y a peu avec quelques supporters qui étaient présents au stade ce jour-là. Ce serait superbe de réécrire l'histoire.
Article précédent Dortmund : Klopp et les... Article suivant Ribéry et le Bayern à l...