Dortmund : les notes de la finale

Le avait les moyens de remporter la deuxième de son histoire. Mais faute d'avoir su gérer leurs efforts tout au long de la rencontre, les Borussen se sont fait punir en fin de match. Sport.fr revient sur la prestation des joueurs de .

Weidenfeller : 7 Il a longtemps repoussé l'échéance, notamment face à Robben. Mais au final, c'est le Néerlandais qui s'est imposé dans leur duel.

Piszczek : 6,5 Pendant pratiquement toute la rencontre, a été invisible. Et c'est en grande partie grâce au travail de l'international polonais sur le côté droit de sa défense.

Subotic : 6,5 Auteur d'un superbe sauvetage sur sa ligne en fin de match, il a maintenu les siens sous perfusion. Très solide durant toute la rencontre.

Hummels : 6 Il est toujours agréable de le voir se porter aux avant-postes pour soutenir les offensives de son équipe. Et mis à part une ou deux relances trop risquées, il a fait le travail.

Schmelzer : 5 Il a abattu un travail considérable sur son côté gauche. Mais ses erreurs d'alignements ont permis aux Bavarois de se créer de nombreuses occasions.

Bender : 6 Son travail consiste à combler les brèches et il l'a fait à la perfection. Peut-être que Jürgen Klopp aurait dû le remplacer en cours de match, car il n'avait plus de jus en fin de match.

Gündogan : 6,5 Il a parfaitement orienté le jeu de son équipe. Précieux dans la récupération, l'international allemand de 22 ans semble savoir tout faire. De plus, il n'a pas tremblé au moment de transformer son penalty.

Blaszczykowski : 5,5 Moins tranchant qu'à son habitude, le Polonais a notamment manqué une occasion en début de match qui aurait probablement totalement changé le cours de la rencontre.

Reus : 6 Un véritable poison pour la défense du Bayern. Il n'a pas été récompensé par un but, mais c'est lui qui obtient le penalty de l'égalisation.

Grosskreutz : 5 Difficile de remplacer . L'enfant de Dortmund s'est dépensé sans compter, mais n'a pas le même bagage technique que son jeune compatriote. Et cela s'est vu.

Lewandowski : 6 et Boateng ont énormément souffert contre l'attaquant des Jaune et Noir. Mais cette fois, l'international polonais avait une véritable muraille face à lui en la personne de .
Article précédent Bayern : les notes de l... Article suivant Bayern, Robben : "J'ava...