Le Brésil remporte la Coupe des confédérations

A un an de sa , le de et est déjà au point. La Seleçao remporte la Coupe des confédérations en étrillant l'Espagne en finale (3-0) grâce à un doublé de l'ancien Lyonnais et un nouveau but de la nouvelle perle du Barça.

Que l'on ne s'y trompe pas. Tombé à la 22e place au classement , le Brésil sera bien le grandissime favori de la Coupe du monde 2014 organisée sur son sol. La sélection auriverde a dominé de la tête et des épaules l'édition 2013 de la Coupe des confédérations en achevant son parcours par une correction infligée à la meilleure équipe du monde depuis 6 ans, l'Espagne.

Pour cette finale de rêve, le sélectionneur brésilien avait aligné ce que l'on peut désormais considérer comme son équipe-type : - , (cap), , - , - , , Neymar - Fred. Côté espagnol, avait une fois de plus laissé Fabregas sur le banc, lui préférant Torres en point aux côté de : Casillas (cap) - Arbeloa, Piqué, , - , Busquets, Iniesta - Mata - Pedro, Torres.

Le festival carioca commence dès la 2e minute


D'emblée, le Brésil prend les choses en main, puisque sur un centre de Hulk, Fred ouvre la marque dès la... deuxième minute ! Un coup de tonnerre dont ne va pas se remettre la Roja. Cette ouverture du score précoce débride le match. Les occasions se multiplient de part et d'autre. Une tête de Torres sur un centre de Mata. Une frappe de Neymar qui ne trouve pas la cible. Un sauvetage de David Luiz sur une tentative de Pedro... on sent que le match peut basculer à tout moment. Mais le Brésil met fin au suspense en faisant le break juste avant la pause. Sur une passe parfaitement dosée d'Oscar, le droitier Neymar arme une frappe surpuissante du pied gauche, et marque (44e) !

Après la pause, le Brésil complètement libéré inscrit le troisième but sur un magnifique enchaînement. C'est encore Fred, l'ex-attaquant de l' qui évolue désormais Fluminense, qui est à la conclusion (47e). Les Espagnols sont assommés mais ne baissent pas la tête. Ils obtiennent même un pénalty... que manque Sergio Ramos ! En fin de rencontre, le portier brésilien, Julio Cesar, est contraint de s'employer pour empêcher les champions du monde de sauver l'honneur. Mais à l'arrivée, le score est bien là et il est cinglant : 3-0 !

Pour la 4e fois de son histoire, la 3e consécutive après 2005 et 2009, le Brésil enlève la Coupe des confédérations. Un simple apéritif avant le Mondial de l'an prochain '
Article précédent Barça : Neymar rêve de ... Article suivant Neymar a annoncé la cou...