PSG : la réponse au président du FC Séville

Accusée d'avoir compliqué le transfert de au , la direction du Saint-Germain a répliqué ce vendredi matin en niant les propos de José Maria del Nido.

José Maria del Nido et Kevin Gameiro

Le président du club espagnol a en effet affirmé que son club avait été "maltraité" par les Parisiens qui auraient d'abord accepté de recevoir 7,5 millions d'euros plus divers bonus en plusieurs fois, avant de réclamer le paiement total et immédiat pour le départ de l'attaquant français. Et selon José Maria del Nido cela ne serait "qu'une des nombreuses péripéties de cette affaire", sauvée par la motivation de Gameiro. Le dirigeant a même confié qu'il s'agissait du "pire transfert de (sa) carrière".

Une sortie médiatique qui n'a pas manqué de faire réagir le Paris Saint-Germain : "Le Paris Saint-Germain s'attache à respecter des règles de courtoisie et de professionnalisme dans toutes ses négociations, a rétorqué le PSG via son site officiel. En matière de transferts de joueurs, il est légitime et d'usage de demander des garanties bancaires au club acheteur. Si celui-ci rencontre des difficultés à les obtenir sur une partie de la somme due, nous proposons comme alternative le versement à la signature. C'est cette solution qui a été adoptée par le Président du Séville FC, Monsieur Del Nido, dans le cadre du transfert de Kevin Gameiro. Le Paris Saint-Germain a tout fait pour faciliter l'opération et permettre ainsi à Séville, en signant rapidement, d'inscrire Kevin Gameiro sur les listes ". Les deux parties n'étaient visiblement pas sur la même longueur d'ondes et ne le sont toujours pas...
Article précédent Naples prêt à tout pour... Article suivant PSG : une solution ital...