Aulas allume l'OM et songe à garder Gomis !

Le feuilleton vient de donner lieu à un rebondissement inattendu ! Excédé par la tournure des évènements pour le transfert de l'attaquant à , le président de l', , a laissé entendre qu'il pourrait garder "Bafé" cet été !

Bafetimbi Gomis

"JMA" a les oreilles qui chauffent. Mardi soir (hier), l'équipe de l'OL a réussi à battre les Grasshoppers de Zurich (0-1) dans le cadre du 3e tour préliminaire retour de la . Résultat des courses, les Gones sont qualifiés pour les Barrages de la C1. Même s'il est extrêmement soulagé après cette double confrontation face à des Suisses difficiles à manoeuvrer, Jean-Michel Aulas a fait des déclarations surprenantes sur la chaîne 21 qui retransmettait cette rencontre de Coupe d'Europe. Le président du club de la capitale des Gaules est revenu sur le fiasco qui concerne le transfert avorté de Bafetimbi Gomis à Newcastle. A ses yeux, les opérations n'ont "pas été conclues" étant donné qu'une écurie en coulisses "tire les ficelles".

L'homme d'affaires a décidé de déposer "une plainte" auprès de la Commission juridique de la "pour la déstabilisation de certains joueurs". Invité à citer le club qui aurait fait capoter l'affaire, "JMA" a répondu que c'est l'OM qui a, selon lui, semé la zizanie sur ce dossier. "Il ne faut pas jouer à ce genre de choses surtout quand on est un très grand club comme ", a-t-il lâché. En prime, Jean-Michel Aulas a aussi taclé indirectement les agents de Bafetimbi Gomis qui, à ses yeux, ont fait "un certain nombre de demandes excessives", au niveau des fameuses commissions, qui ont fait "hésiter Newcastle".

Étant donné que les Magpies ont tourné les talons, le président rhodanien pense qu'il ne faut pas exclure la possibilité de réintégrer Bafetimbi Gomis au sein du groupe professionnel. "Nous avons fait le maximum. Si le choses ne devaient pas évoluer, il faudra se poser la question s'il ne doit pas prolonger et rester à l'OL." Pour sa part, l'entraîneur lyonnais, , a indiqué qu'il n'y aura aucun souci si "Bafé" rempile alors que son bail actuel expirera en juin 2014. "Je n'ai pas plus de problèmes avec Bafé qu'avec d'autres. Je m'adapterai", a-t-il promis. Décidément, ce feuilleton est encore loin d'être terminé et il ne serait pas surprenant que d'autres épisodes viennent animer nos journées prochainement.
Article précédent EdF : Valbuena et la ré... Article suivant OM : un coup décisif po...