Lisandro, les raisons d'un départ

Deux jours après l'officialisation de son départ, l'attaquant de l'Olympique Lyonnnais, Lisandro, est revenu samedi soir à Gerland pour faire ses adieux au public rhodanien. Non sans émotion. L'occasion aussi pour l'Argentin d'expliquer ce départ précipité à deux jours de la reprise en .

Lisandro

En fait, Lisandro disposait d'un accord tacite avec son président : "On avait discuté à la fin de la saison avec le président, je lui avais demandé mon départ. L' était en négociations avec le club du , et cela s'est fait il y a deux jours. Cela faisait longtemps qu'ils insistaient pour que je vienne. J'ai eu d'autres propositions mais ce n'était pas suffisant pour l'OL" explique non sans émotion, l'ancien attaquant du .

Il semble surtout que la lassitude s'est installée au fil des mois et Lisandro avait besoin de changer d'air : " Je sors d'une saison difficile. Les supporters méritaient le meilleur de moi-même et je ne pouvais pas leur donner. Donc, j'ai décidé, j'ai préféré arrêter. J'avais des obligations par rapport au match de . Cela s'est fait après le tour préliminaire et je l'ai joué comme tous les autres matchs. " a-t-il ajouté. Il assure également que le problème du brassard l'a également affecté : "Il y a eu l'histoire du brassard de capitaine. Cela a été difficile pour moi car j'étais fier de le porter et depuis c'était différent. Oui, mon positionnement sur le côté ça a joué. La saison a été difficile... ne pas jouer à mon poste naturel a été compliqué. " avoue Lisandro.

Désormais, à Al-Gharafa, il va jouer aux côtés de l'ancien milieu de terrain du PSG, Nene. Il ne va pas pour autant tirer un trait sur son passé à Lyon : "Je n'ai jamais eu autant d'amour de la part d'un club. Les supporters de l'OL ont fait de ces quatre années les plus belles de ma carrière jusqu'à maintenant. Je serai supporter lyonnais à vie ! J'ai envie de leur dire plein de choses, à la pause même ça va être un peu chaud pour moi. Mais pour résumer, un grand merci du fond du coeur" conclut celui qui aura passé quatre saisons à Lyon avec des hauts, mais aussi des bas.
Article précédent L'OL a déjà oublié Lisa... Article suivant Lyon : Grenier ...