L'Inter Milan se met à rêver pour Eto'o

a le feu vert afin de quitter l'Anzhi Makhachkala. Les décideurs de l' ont décidé de sortir du bosquet afin d'essayer de récupérer l'attaquant camerounais qui a laissé de grands souvenirs à Giuseppe Meazza.

Samuel Eto'o

Un adieu forcé il y a deux ans. Pendant le mois d'août 2011, le transfert de Samuel Eto'o avait secoué la planète foot. Il faut dire que l'Anzhi Makhachkala avait déboursé environ 25 millions d'euros afin de déloger le buteur camerounais de l'Inter Milan. En Russie, le joueur qui est aujourd'hui âgé de 32 ans perçoit un salaire annuel estimé à 20 millions d'euros. Autrement dit, le natif de Nkon est le footballeur le mieux payé au monde. Mais à vrai dire, Samuel Eto'o est nostalgique de son passage chez les Nerazzurri (2009-2011) et il aimerait bien revenir en Lombardie. Si on se réfère à La Gazzetta dello Sport, on apprend que ce dernier aurait fait le point sur son avenir le week-end dernier.

Il aurait même eu une discussion entre quatre yeux avec le propriétaire de l'Anzhi Makhachkala, autrement dit Suleiman Kerimov, afin d'évoquer son futur. Alors qu'il s'attendait à ce que ce dernier soit très exigent sur le plan financier avant de le laisser retourner en Italie, Samuel Eto'o aurait obtenu la garantie de pouvoir partir contre une somme raisonnable. Du coup, les gestionnaires de l'Inter Milan auraient décidé de s'activer en coulisses afin de permettre à la superstar africaine de poser de nouveau ses valises en Italie. Le président milanais, , pourrait décrocher la lune en proposant à Samuel Eto'o un contrat jusqu'en juin 2016. L'artilleur serait enclin à faire un gros effort sur le plan financier.

En clair, il serait disposé à toucher "seulement" 10 millions par an, soit 50% de moins que sa rémunération en Russie. Un tel "sacrifice" inciterait également le board de à rester à l'écoute. Le manager des Blues, , n'a pas oublié qu'il a eu sous ses ordres Samuel Eto'o... à l'Inter Milan. Avec les Nerazzurri, ils avaient réalisé un triplé historique - , Scudetto, - lors de la saison 2009/2010. De l'eau a coulé sous les ponts mais le "Happy One" ne désespérerait de retrouver le Camerounais même si () serait, pour l'heure, en tête de sa short-list. Qui va réussir à s'offrir Samuel Eto'o qui se dirige doucement, mais sûrement, vers la sortie à l'Anzhi Makhachkala ? Le suspense est à son comble lors de ce mercato !
Article précédent Chelsea : Eto'o, un pla... Article suivant Barça : pas de renfort ...