Benzema et trois Madrilènes sur le grill

La défaite lors du derby face à l' à Santiago Bernabeu (1-0) est la goutte d'eau qui fait déborder le vase au Real. Les socios ont leurs boucs émissaires et fait partie du lot.

Karim Benzema

"Carletto" n'est plus épargné. Alors qu'il a seulement posé ses valises au Real l'été dernier, a été sifflé par les supporters des Merengue à la 74e minute de jeu. Histoire de booster sa ligne d'attaque, le technicien italien a fait sortir le meneur de jeu et lancé le jeune attaquant . Furieux de cette décision, les socios ont fait part de leur mécontentement. Pour eux, c'était une erreur monumentale de sortir l'ancien joyau de qui est, il faut bien le dire, l'homme fort du début de saison au Real. Comme si cela ne suffisait pas aux malheurs de la Casa Blanca, force est de constater que certains joueurs n'ont plus du tout la cote auprès des fans.

La rupture semble être définitive avec le buteur Karim Benzema qui est de plus en plus ciblé par les socios. Ces derniers lui reprochent de ne pas assez s'investir sur le rectangle vert et, en prime, de ne pas progresser significativement depuis sa venue pendant l'été 2009. D'après Marca, Karim Benzema ne serait plus affecté par les sifflets et autres critiques. Cela tend à prouver que l'international français s'éloigne doucement, mais sûrement, de la capitale espagnole sur le plan mental. En plus du natif de Lyon, retenez aussi que le trio Coentrão - Arbeloa - Khedira est également plongé dans un brouillard épais.

A défaut d'être insipides sur le terrain, ces trois joueurs sont, aux yeux des supporters, trop limités sur le plan technique pour apporter un vrai plus. Du coup lorsque l'équipe ne joue pas bien, ils sont fréquemment pointés du doigt. Mercredi prochain, le va tenter de se refaire la cerise contre Copenhague en (2e journée de la phase de groupes). Karim Benzema et consorts pourraient se retrouver sur le banc. A défaut d'assurer la victoire contre les Danois, cela permettrait sans doute de calmer les socios qui sont remontés comme des pendules après le couac contre l'Atletico...
Article précédent Real Madrid : quand Pep... Article suivant Pogba, Benzema, MU... L...