L'OM déjà face à son destin contre le Borussia

Deux semaines après une défaite à domicile face à (2-1), l'Olympique de n'a déjà plus le droit à l'erreur dans cette . En déplacement mardi soir en Allemagne pour défier le , le club phocéen aurait tout intérêt à réussir le même exploit qu'il y a deux ans afin de rester en course pour la qualification en huitièmes de finale.



Un premier revers suffit à mettre Marseille dos au mur en C1. Guère récompensée par sa performance intéressante quinze plus tôt contre Arsenal (2-1), pas convaincant mais très réaliste, la formation olympienne savait que le tirage au sort rendrait sa tâche délicate. A quelques heures d'aller dans le chaudron du Signal Iduna Park pour affronter les Allemands du Borussia Dortmund, l'Olympique de Marseille a encore plus conscience de sa mission compliquée, celle de se sortir d'un groupe de la mort comprenant également les Italiens de . Car si les joueurs d' venaient à s'incliner mardi soir sur la pelouse du finaliste sortant, il faudrait alors afficher un sacré optimisme pour croire en une présence en huitièmes de finale.

Vainqueur à Lorient (2-0) et en embuscade derrière Monaco et le , Marseille suit le rythme en . En sera-t-il de même sur la scène européenne ? Dans les rangs marseillais, on se veut confiant avant ce rendez-vous capital. "Il y a la volonté chez nous d'exprimer tout notre potentiel, sans retenue, sans calcul, annonce l'entraîneur marseillais en conférence de presse. Le meilleur des apprentissages, c'est de tout donner et de quitter le terrain sans regret." Face aux Gunners, la déception était grande et il s'agit aujourd'hui de montrer encore plus de choses. "Même si l'on connaît la qualité de l'adversaire et la difficulté qui nous attend, on est avant tout des compétiteurs et on vient pour gagner", prévient .

Le Borussia, une machine offensive


L'enthousiasme démontré suffira-t-il pour autant à faire tomber la formation de ? Le 6 décembre 2011, lors d'un match resté dans les annales, Marseille avait remonté un handicap de deux buts pour s'imposer sur une dernière réalisation de Valbuena (3-2) et accéder aux huitièmes de finale. Deux ans plus tard, ce Borussia Dortmund a pris une autre envergure et ne ressemble plus vraiment à celui qui n'avait même pas sauvé une place en Ligue Europa. Champions d'Allemagne en 2011 et 2012, dauphins du la saison passée et finalistes malheureux de la Ligue des champions contre les partenaires de , les Borussen présentent la meilleure attaque de (21 buts).

Large vainqueur de (5-0) et leader du championnat à la différence de buts, le club de la Ruhr dispose de nombreux éléments offensifs capables de faire mal à tout moment. Difficile bien sûr de ne pas citer le buteur polonais (6 buts), l'attaquant gabonais (5 buts), bien adapté depuis son arrivée l'été dernier, ou encore (4) et (3). Sachant que l'OM ne dispose en pointe que des seuls J. Ayew et , étant toujours blessé au pied, les débats paraissent sur le papier déséquilibrés. A charge alors pour de hausser son niveau de jeu et pour de poursuivre sur sa lancée.

Article précédent OM, Mandanda : "On vien... Article suivant Neymar, Mangala, l'OM.....