Un petit Barça sans Messi

Bien que vainqueur sur la pelouse du (1-0) pour le compte de la 2e journée de , le n'a pas brillé, loin de là. Preuve que est un élément essentiel du collectif catalan. Dans l'autre match du groupe, l'Ajax a cru l'emporter en marquant à la 90e minute, mais c'était sans compter sur Balotelli, auteur du but de l'égalisation à la 94e minute (1-1).

C'est confirmé, le Barça n'est pas le même lorsque sa star n'est pas là. Privé de Lionel Messi, les hommes de n'ont pas livré une prestation de haut vol, et ont même été dominés par le Celtic Glasgow en deuxième période. Vivement que l'Argentin revienne, tant il manque à son équipe.

La première mi-temps n'aura pas été très glorieuse pour les deux équipes. Face à un Celtic regroupé à dix derrière, le Barça n'a pas réussi à faire la différence durant les 45 premières minutes. Solides et compacts, les Ecossais ont tenu le coup face à des Catalans peu inspirés. En manque de rythme, ces derniers n'ont pas pu imposer le jeu que l'on leur connaît. Brouillons, les Espagnols ont dû compter sur des percussions de et des montées d'. En vain durant la première période. Seule une frappe du prodige brésilien a inquiété Forster (41e), le portier du Celtic, c'est pour dire la fébrilité du Barça durant les 45 premières minutes.

La deuxième a été un peu plus ouverte, en partie "grâce" au carton rouge reçu par Brown pour un vilain geste sur Neymar (59e). Le en a profité pour imposer le rythme et prendre peu à peu la main sur la partie. Peu inquiété, le Celtic, pourtant réduit à dix, s'est découvert, sans oublier son principal objectif, à savoir bien défendre. Et cet objectif, les Ecossais l'ont parfaitement suivi durant tout le match. Ils se sont même permis cinq minutes de possession, où ils auraient d'ailleurs pu trouver le chemin des filets à deux reprises. Malheureusement, Forrest voyait sa frappe détourner sur la transversale par Valdes (71e), et Mulgrew sa tête passer à quelques centimètres du cadre deux minutes plus tard. Deux occasions que le Celtic regrettera, puisque deux minutes après, Fabregas ouvrait la marque de la tête après un très bon centre de Sanchez (1-0, 76e). Et malgré un public exceptionnel, le Celtic n'a pas réussi à égaliser. Il a d'ailleurs failli concéder un second but, si Forster n'avait pas remporté son duel face à Neymar puis arrêté dans la foulée le tir de Sanchez (87e).

Une deuxième victoire en deux matches importante pour le Barça, privé ce mardi de Lionel Messi, sans qui il est vraiment très perturbé. Le Celtic, qui concède sa deuxième défaite en Ligue des Champions, pourra avoir des regrets, tant le score ne reflète pas la physionomie du match.

Balotelli sauve le Milan

Dans l'autre match du groupe, l' et le n'ont pas réussi à se départager (1-1). La rencontre, ennuyeuse pendant les 80 premières minutes, s'est emballée dans les derniers instants. Denswil pensait avoir sauvé l'Ajax d'un match nul en plaçant un coup de tête imparable sur corner à la 90e minute (1-0). Trois minutes plus tard, alors que tout le monde pensait ce match remporté par les Néerlandais, Balotelli, accroché par Van der Hoorn, provoquait un pénalty. L'Italien se faisait justice lui-même en le transformant sans trembler (1-1, 93e).
Le Milan AC, qui était venu sur la pelouse de l'Ajax pour défendre et accrocher un nul, remplit son contrat. Le club italien reste deuxième du groupe H, avec quatre points. L'Ajax, quant à lui, prend son premier point, lui qui avait perdu 4-0 ur la pelouse du Barça, il y a deux semaines.
Article précédent Match Celtic Glasgow - ... Article suivant Torres, Neymar, Ferguso...