Un pas en arrière pour Kondogbia

a honoré sa première sélection en équipe de France contre la Belgique le 14 août dernier (0-0, amical). Depuis de l'eau a coulé sous les ponts et le milieu de Monaco est redescendu d'un échelon puisqu'il est désormais avec les Espoirs. Explications.

Geoffrey Kondogbia

Une ascension fulgurante. Auréolé d'un titre de champion du monde U20 remporté avec l'équipe de France, Geoffrey Kondogbia a ensuite vécu un mercato estival vraiment agité. Au cours des derniers jours de cette période dédiée aux transferts, le milieu de terrain a été cédé par le à Monaco. Auteur d'une saison convaincante en Andalousie (37 apparitions, 1 but), le joueur âgé de 20 ans a choisi de faire son come-back en France. Histoire de relever un sacré défi sportif à Monaco tout en assurant ses arrières sur le plan financier. Pour le moment, Geoffrey Kondogbia a fait 5 apparitions au sein de l'équipe dirigée par et il n'a pas réussi à être transcendant.

Interrogé dans les colonnes de , le natif de Nemours a reconnu qu'il n'est pas au top pour le moment. "Je pense que je peux faire beaucoup mieux. Après, j'essaie de ne pas être trop sévère avec moi mais je sais que je peux apporter beaucoup plus. Dans mon impact, dans mon jeu, normalement, je suis plus à l'aise. Avec le temps, ça ira. Cette période d'adaptation, je l'ai eue quand je suis arrivé à Séville, donc je ne me fais pas de soucis." Geoffrey Kondogbia espère être au maximum de ses possibilités à la fin de ce mois pour vraiment apporter un plus étant donné que l'ASM a déboursé 20 millions d'euros pour le recruter. "Ce n'est pas lourd à porter, je ne le prends pas comme ça. Après, il y a des contraintes. Il faut démontrer plus, on entend plus parler de moi."
L'ancien joueur de Lens veut faire taire ses détracteurs qui jugent qu'il ne vaut pas son prix. "Ils font leur travail, moi j'essaie de retrouver mon niveau. Mon but, c'est d'être bon. Quand je serai bon, ils changeront d'avis. Pour l'instant, ils ont le droit de penser ça."

A la question de savoir s'il vit bien le fait de ne pas avoir été retenu par pour défier l'Australie (amical, 11 octobre) puis la Finlande (éliminatoires du , 15 octobre), Geoffrey Kondogbia a répondu qu'il n'est "pas déçu d'être en Espoirs, loin de là". A ses yeux, c'est tout ce qu'il "mérite pour l'instant" et il a le sentiment d'être à sa place. "Aujourd'hui, il n'y a pas de débat", a-t-il martelé. Les 11 et 14 octobre prochains, face à l'Arménie puis l'Islande (éliminatoires de l'Euro 2015), Geoffrey Kondogbia essaiera de prouver avec les Bleuets qu'il peut être un leader incontournable avant de devenir, peut-être, un prince sur le Rocher monégasque...
Article précédent Monaco : Sissoko en app... Article suivant Monaco : Romero se réfu...