L'OM, les Bleus, son avenir... Mandanda dit tout

A quelques heures d'une rencontre de capitale pour l'Olympique de Marseille face à , a accepté de se confier à . Sa situation sur la Canebière, ses ambitions pour la suite de sa carrière, la hiérarchie en équipe de France... le gardien de but phocéen donne son sentiment.

Steve Mandanda

De la patience avant les résultats. Depuis le début de saison, Marseille manque de régularité. Au sortir de trois défaites consécutives toutes compétitions confondues, pas mal de questions se posent même sur l'efficacité de la politique entreprise par le président , celle de faire confiance à de jeunes joueurs prometteurs à l'image de , , et . Si Mandanda comprend l'impatience des supporters, il pense que le temps donnera raison à l'. "On reconstruit, même s'il reste quelques anciens. Il y a pas mal de jeunes qui découvrent le haut niveau. Ce n'est pas évident. Mais comme le président l'a dit, l'idée est de bâtir, avec des jeunes, une équipe pour être au top d'ici deux à trois ans."

L'OM plus fort que l'ASM. L'été dernier, Monaco s'était renseigné au sujet de Steve Mandanda en vue d'un transfert. Finalement, le footballeur de 28 ans n'avait pas donné suite au projet monégasque. "Il y a un challenge intéressant de l'autre côté, concède-t-il. Je suis resté et je n'avais aucune raison de faire la gueule ou d'être démotivé (...) Je sais aussi ce que je dois à l'OM, qui est venu me chercher au Havre, alors que je n'étais que deuxième gardien. Ici, je me sens important, apprécié de tout le monde (...) J'ai envie d'être performant pour justifier la confiance de tout un club." Reste qu'à ce jour, le joueur marseillais, sous contrat jusqu'en 2016, n'a toujours pas prolongé. D'où quelques interrogations que le natif de Kinshasa tient à relativiser : "Il y a toujours une discussion avec le coach et le président à chaque fin de saison. Pour regarder différents paramètres, économiques notamment, en fonction d'une qualification, ou non, en Ligue des champions."

Le Barça comme possible point de chute ? On le sait, Victor Valdés dispute actuellement sa dernière saison avec le . L'an prochain, l'emblématique portier catalan quittera la Catalogne... peut-être pour la et Monaco. Du coup, les Blaugrana préparent le terrain pour recruter un nouveau gardien de but. "Je ne suis pas envieux, déclare-t-il au sujet d'un possible intérêt barcelonais. Je suis bien ici (...) Si une place se libère à Barcelone, c'est très bien. Mais ai-je les qualités pour aller jouer là-bas ? Le joueur qui dit ne pas vouloir aller à Barcelone, je pense qu'il ment un peu... beaucoup, en fait. Après, il y a des agents qui sont là, le président aussi. Les projections sont difficiles." Mais pas les rêves...

Vivre dans l'ombre de Lloris. Malgré 16 sélections, Steve Mandanda fait figure aujourd'hui de doublure de luxe en équipe de France pour . N'en voulant pas à d'avoir aligné le Spur en Biélorussie alors qu'il était malade - "j'ai toujours plus pensé au collectif qu'à mes performances" - le dernier rempart de l'OM ne masque pourtant pas sa frustration d'être toujours la dernière roue du carrosse. "Même si je suis plus calme, plus posé dans mes réactions, les jours de match, quand j'entends la Marseillaise depuis le banc, bien sûr que je suis frustré." Car faire partie du groupe France ne suffit pas à un portier pour se sentir totalement investi : "C'est une fierté (d'être en Bleu, ndlr). Ça signifie que je fais partie des meilleurs gardiens français et que je représente mon pays. Maintenant, je serais beaucoup plus heureux d'y aller si j'étais numéro 1."
Article précédent Youth League : OM-Naple... Article suivant Youth League : l'OM ren...