Naples enfonce l'OM

Troisième défaite de rang dans cette pour . Dos au mur dans la compétition, les Phocéens se sont inclinés face à (1-2), mardi soir au stade Vélodrome. Bourreaux du soir, Callejon et Zapata permettent au Napoli de se relancer en vue de la qualification. Pour l'OM en revanche, l'élimination n'est pas officielle mais ne fait plus aucun doute.

Olympique de Marseille

Après deux défaites face à et le , la réception de Naples devait permettre à l'OM d'espérer encore accéder aux huitièmes de finale. Sur le papier, le Napoli semblait d'ailleurs l'adversaire le plus abordable de ce groupe F. Sauf qu'entre le deuxième de et une formation marseillaise en difficulté depuis quelques semaines, la différence de niveau ne tarde pas à se faire ressentir et la victoire transalpine n'en est que plus logique (2-1). La première alerte, un coup franc direct de Mertens bien capté par Mandanda (3e), donne le ton d'une première période à sens unique. Dans l'entrejeu, la titularisation de Cheyrou à la place d'Imbula ne change rien et c'est tout le milieu de terrain phocéen qui subit la supériorité du duo Inler-Behrami.

A la 34e minute de jeu, Higuain, successeur de Cavani à la pointe de l'attaque napolitaine, ne vient pas récompenser la domination de son équipe en ne cadrant pas sa tentative au devant de Mandanda, sur une passe de Mertens. Quelques minutes plus tard, l'ancien joueur du se rachète parfaitement dans un rôle de passeur. D'une longue transversale, l'Argentin trouve Callejon en toute facilité. Sur la gauche de la surface de réparation, son ex-coéquipier merengue se joue de Fanni avant de tromper Mandanda du droit (42e, 0-1). Avec seulement deux frappes cadrées lors des 45 premières minutes, le bilan est bien maigre pour les joueurs d'.

Ayew sauve l'honneur de l'OM


Totalement dos au mur, Marseille se rebiffe dès la reprise avec un bon déboulé de Gignac (51e) puis une tête non cadrée de Payet (52e). Malgré de meilleures intentions, l'OM ne parvient pourtant pas à malmener l'arrière-garde transalpine. Payet, bien plus inspiré qu'en première mi-temps, trouve A. Ayew, mais le Ghanéen loupe sa reprise dans la surface (63e). Une simple illusion car Naples, peu après l'heure de jeu, surprend encore la défense phocéenne. Sur un contre mené par Callejon, le premier buteur trouve Mertens, qui remise sur Zapata. Tout juste entré en jeu à la place de Higuain, le Colombien enroule du droit pour le deuxième but du Napoli (67e, 0-2).

La fin du match se résume à un chemin de croix pour des Marseillais assommés, même si la réduction de la marque d' du gauche (86e, 1-2) permet à tout un stade de croire en une improbable remontée. Trop tard. Battu pour la quatrième fois de rang toutes compétitions confondues, l'OM, avec zéro point dans ce groupe F, se demande aujourd'hui par quel miracle il pourrait accéder aux huitièmes de finale. D'ailleurs, même la troisième place qualificative pour la Ligue Europa ne semble plus accessible avec le succès dans le même temps du Borussia Dortmund sur la pelouse d'Arsenal (2-1). Fin octobre, les Olympiens n'ont plus que la pour retrouver des couleurs.
Article précédent Match Marseille - Naple... Article suivant Les notes de Marseille ...