Guardiola mise sur la continuité au Bayern

sait pertinemment qu'il peut s'appuyer sur un système très solide au . Que ce soit sur le plan sportif ou financier, la machine bavaroise fonctionne très bien. Du coup, l'Espagnol procède simplement à quelques ajustements pour encore faire grandir le club allemand.

Pep Guardiola

Tout gagner, une fois encore ! La saison dernière, les supporters du Bayern Munich ont vécu un rêve éveillé. En effet, et ses partenaires ont réussi à réaliser le fameux triplé - - et donc à graver leurs noms dans l'histoire du foot allemand et européen. A l'issue de cet exercice épuisant mais savoureux, l'entraîneur a choisi de rendre son tablier. Dès le début de l'année, on savait qu'il serait remplacé par Pep Guardiola qui officiait auparavant au . Dès son arrivée, le technicien a compris qu'il pouvait s'appuyer sur un socle solide afin de surfer sur le cycle sportif magique du Bayern.

Pendant une interview publiée dans La Gazzetta dello Sport, Pep Guardiola a déclaré que son objectif n'est pas de bâtir "un nouveau club" étant donné que ce dernier a "réalisé beaucoup de choses". Autrement dit, le coach ibérique n'a jamais songé une seule seconde à importer le style si particulier du Barça de l'autre côté du Rhin. "Pourquoi copier un autre club ? Je suis un petit homme face à l'histoire du Bayern. La mentalité est différente, le style aussi et les joueurs eux-mêmes", a-t-il justement analysé. Pour le moment, sa touche personnelle a permis au Bayern de conforter ses acquis et de proposer un style de jeu un brin plus attrayant. Résultat, les pensionnaires de l'Allianz Arena sont premiers en Bundesliga et idem dans le groupe D de la Ligue des champions.

Malgré ce premier quart de saison prometteur, Pep Guardiola juge qu'on peut "toujours faire plus". L'Espagnol a conscience qu'il n'a pas le droit à l'erreur en Allemagne. "Ici aussi, on doit gagner ou alors on se fait éjecter." Son petit secret est simple : faire en sorte que l'équipe reste unie même durant une tempête. Histoire de garder cet esprit "de famille" qui profite au Bayern. Samedi prochain, le Bayern va reprendre son chemin en Bundesliga face au , après une parenthèse européenne contre le Viktoria Plzen en Ligue des champions (5-0), avec un Pep Guardiola qui fait l'unanimité chez nos voisins allemands.
Article précédent Bayern : une course à t... Article suivant Bundesliga (J10) : dépl...