Les Verts tiennent la dragée haute au PSG

Paris n'est pas toujours magique, mais Paris ne perd pas. Sur la pelouse de l'AS Saint-Etienne, les hommes de ne sont pas passés loin de leur première défaite en 30 matches. Mais les joueurs de la capitale ont réussi à obtenir le point du nul, après avoir été menés de deux buts (2-2). Au soir de la 11e journée de , le est donc toujours leader du championnat de France.

Le Paris Saint-Germain en est désormais à 30 matches consécutifs sans défaite, toutes compétitions confondues. Mais dimanche soir, contre l'AS Saint-Etienne (2-2), les Parisiens ne sont pas passés loin de la correctionnel. Dans un Stade Geoffroy-Guichard en fusion, les hommes de Laurent ont été menés jusqu'à la quasi-totalité du temps additionnel, mais sont finalement parvenus à revenir au score. Les champions de France en titre, grâce à ce résultat, récupèrent leur fauteuil de leader, à la faveur d'une meilleure différence de buts que l'. Sainté se trouve pour sa part au 7e rang du championnat de France et devrait nourrir quelques regrets.

Car Saint-Etienne prenait la rencontre par le bon bout. avait décidé, pour mettre en difficulté les Parisiens, de leur laisser le ballon tout en effectuant un pressing haut. Le milieu stéphanois, composé de Lemoine, Clément et Corgnet réalisait un travail exceptionnel, que ce soit au niveau de la récupération ou bien dans la première relance. Et ce sont les locaux qui se créaient la première occasion par , qui ne parvenait pas à cadrer sa frappe (10e). Mais ce n'était que partie remise pour les supporters stéphanois, puisque moins de 10 minutes plus tard, Hamouma profitait d'une mauvaise relance de pour servir Corgnet à l'entrée de la surface de réparation. L'ancien Lorientais ne se posait pas de question et fusillait un Sirigu impuissant (1-0, 18e).

Gradel manque la balle de match


Et ce n'était visiblement pas la soirée de l'ancien défenseur de la Roma. Convoqué pour la première fois de sa carrière avec la Seleçao cette semaine, Marquinhos se montrait aussi fautif sur le deuxième but du PSG. Si ne se montrait pas impérial sur sa sortie aérienne, Marquinhos redonnait le ballon à Hamouma, qui de l'extérieur du pied envoyait la gonfle dans les cages vides (2-0, 51e). Complètement dépassés et incapables de hausser leur rythme de jeu, les Parisiens semblaient à ce moment-là incapables de revenir dans le match. Les joueurs du PSG n'avaient réalisé que trois tirs au but, dont aucun cadré.

Mais la rencontre basculait lorsque l'arbitre de la rencontre expulsait pour un deuxième carton jaune (59e). Sorti avec le visage en sang, après avoir reçu un coup de coude d', sur qui il avait commis une faute auparavant, Lemoine laissait ses partenaires à dix et la physionomie du match changeait du tout au tout. En supériorité numérique, les joueurs de la capitale occupaient parfaitement la largeur du terrain et revenaient à la marque sur par Cavani, à la conclusion d'un superbe enchaînement initié par Verratti et (2-1, 68e). Et Max Alain devrait regretter pendant longtemps d'avoir manqué la balle de match, seul face à Sirigu à terre (84e). Puisque sur l'une des dernières offensives du match, trompait Ruffier sur un ballon en profondeur que personne ne touchait (2-2, 90+4).
Article précédent Match Saint-Etienne - P... Article suivant PSG, Blanc : "Trop moye...