Le PSG vainqueur, qualifié et premier

Grâce à deux buts d'Ibrahimovic et Cavani, le s'est imposé contre l' (2-1), mercredi soir au . Si le club parisien a dû puiser en fin de match pour gagner, l'essentiel est fait avec une qualification certaine pour les huitièmes de finale de la .

Zlatan Ibrahimovic

Personne ne doutait de la qualification du PSG. Trois semaines après le nul décevant contre (1-1), le club parisien se devait pourtant de réaliser une performance bien plus aboutie que contre la formation belge. A défaut de briller, les joueurs de ont montré face à l'Olympiakos une supériorité dans tous les domaines. Domination territoriale, capacité à se projeter rapidement vers l'avant... Et même si Paris a eu besoin de forcer la décision dans les derniers instants pour dominer mercredi soir l'équipe grecque (2-1), il réussit surtout un coup double : une présence en huitièmes de finale et la première place du groupe C.

Inspiré dès les premières minutes, le champion de France fait rapidement craquer son adversaire. Après un décalage de Cavani vers Van der Wiel sur le flanc droit, le latéral néerlandais, libre de tout marquage, trouve en retrait Ibrahimovic. Aux six mètres, le Suédois reprend du gauche et trompe Roberto, inscrivant son huitième but pour le 100e match de sa carrière en Ligue des champions (7e, 1-0). Si le PSG réussit une entame parfaite, les visiteurs profitent de quelques erreurs techniques adverses pour mettre Mitroglou dans de bonnes dispositions. Par deux fois (12e, 34e), Sirigu sort le grand danger au devant de l'attaquant grec.

L'expulsion de Verratti équilibre les choses


Alors que Paris s'endort un peu sur ses acquis, Cavani réveille les siens et met Roberto à l'oeuvre (40e). Six minutes après, Verratti reçoit un second carton jaune pour un geste d'antijeu et laisse ses coéquipiers à dix contre onze, une expulsion regrettable pour le milieu italien, qui vient donner quelques sueurs froides au PSG. Mais même avec un joueur en moins, Paris se procure des occasions de break et Ibrahimovic, d'un puissant coup franc, contraint Roberto à une belle manchette (51e), avant une tentative du droit non cadrée (61e).

Au fil des minutes, le club du Pirée reprend malgré tout espoir et Van der Wiel puis Matuidi écopent d'un avertissement, signe d'un léger agacement dans les rangs parisiens et d'une rencontre qui perd cruellement en intensité. Sur un corner, l'Olympiakos parvient ainsi à égaliser en deux temps par l'intermédiaire de Manolas (81e, 1-1), même si Rodriguez était en position illicite au départ de l'action. Pas abattu, le PSG repart de l'avant et fait la différence par l'intermédiaire de Cavani. Servi dans la profondeur par , l'Uruguayen trompe Roberto d'un pointu du droit (90e, 2-1) et offre un succès étriqué mais suffisant à son équipe. Avec sa tête, Paris va en huitièmes.
Article précédent Match PSG - Olympiakos ... Article suivant Les notes de PSG - ...