Les notes de PSG - Olympiakos

Comme d'habitude, a été déterminant avec le . Auteur du premier but du match contre l' (2-1), mercredi soir, l'avant-centre suédois a contribué à la qualification du club de la capitale. Comme . En revanche, fut bien moins décisif.

PSG

Ils ont brillé


Ibrahimovic (7) encore et toujours. Une nouvelle fois essentiel dans cette avec un huitième but en cinq matches, l'attaquant suédois est vraiment au-dessus du lot. Cavani (7), même dans un rôle ingrat, arrive à malmener une défense les yeux fermés. L'Uruguayen est à l'origine du but d'Ibra, avant de libérer les siens en fin de partie (90e). Au milieu de terrain, (7) et Matuidi (7), très haut sur le terrain, ont mangé l'entrejeu grec. Sur les côtés, (7) et Van der Wiel (6) ont réussi une belle prestation même si le Néerlandais, passeur décisif, a connu quelques soucis défensifs et pris un carton jaune pour un tacle volontaire. Dans son but, Sirigu (7) avait longtemps repoussé l'égalisation notamment en écoeurant Mitroglou (6). Le buteur de l'Olympiakos a justifié en partie son statut en se créant des opportunités. Roberto (6) a sorti plusieurs parades.

Ils sont passés à côté


Préféré à , Lavezzi (3) fait décidément peine à voir. On ne reprochera pas à l'ailier argentin de se battre, mais ses erreurs techniques et son manque de réalisme ne vont pas l'aider à marquer des points pour la suite de la saison. Expulsé dès la reprise pour deux fautes d'antijeu évitables, Verratti (3) a bêtement gâché son match alors que l'Italien était jusque-là à la hauteur au milieu de terrain. A l'Olympiakos, Salino (4) a souffert à gauche face à Maxwell. Bong (5) aussi dans son face-à-face avec Van der Wiel, même si le Camerounais a tenté de prendre son couloir et d'apporter le surnombre. Difficile partie pour Siovas (4), comme la ligne du milieu constituée de Campbell (5), Fuster (5) et Holebas (4). Même s'il a égalisé (81e), Manolas (5) n'a pas été à la fête défensivement.

Les notes intégrales


PSG : Sirigu (7) - Van Der Wiel (6), (7), (6), Maxwell (7) - Verratti (3), Thiago Motta (7), Matuidi (7) - Cavani (7), Ibrahimovic (7), Lavezzi (3).

Olympiakos : Roberto (6) - Salino (4), Manolas (5), Siovas (4), Bong (5), puis Weiss (5) - Samaris (5), Maniatis (5) - Campbell (5), Fuster (5), Holebas (4) - Mitroglou (6).
Article précédent Le PSG vainqueur, quali... Article suivant PSG : Blanc et le senti...