Yaya Touré a Manchester City dans le sang

Quitter Barcelone pour en 2011 ressemblait à tout sauf à une progression sportive. Mais aujourd'hui, ne regrette pas son choix, bien au contraire même, lui qui ne se voit d'ailleurs pas porter une autre tunique de club avant la fin de sa carrière.



Il a connu ce qui se fait de mieux au monde ou presque avec le . Et pourtant il n'y reviendrait pour rien au monde. Aujourd'hui à Manchester City, Yaya Touré ne veut plus bouger. Après s'être révélé à l' le Pirée et à l', le milieu de terrain avait donc décidé de prendre le chemin de la Catalogne et du . Mais l'éclosion du jeune a eu raison de son aventure en . Si bien que l'Ivoirien s'en est allé en .

Ce départ en a surpris plus d'un car à l'époque, en 2010-2011, Manchester City ne fait pas partie des formations qui comptent au niveau sportif, mais à l'ambition d'intégrer ce cercle, à grands coups de millions. Dans le sillage de son joueur, Manchester City y arrive et le joueur apprend à s'y plaire, si bien qu'aujourd'hui, il ne s'imagine pas ailleurs, comme il a pu l'expliquer dans le Daily Mirror : "Le club m'a fait confiance, a renouvelé mon contrat, m'a donné encore plus de confiance, m'a montré qu'il voulait que je m'inscrive dans la durée. Je veux finir ma carrière ici et faire encore beaucoup de choses pour ce club. J'ai joué dans beaucoup de grands clubs, mais ce que City et les fans m'ont donné est juste énorme." Le message est passé.

Mais l'histoire d'amour entre le trentenaire et le champion d'Angleterre 2012 est réciproque. Il faut dire que le natif de Sokoura Bouake a reçu une prolongation de son contrat durant le mercato estival dernier. Yaya Touré est un joueur important et un joueur rare et ça, ces dirigeants l'ont bien compris. Alors qu'il était annoncé sur les tablettes du Paris Saint-Germain et du , son club a tout fait pour le garder, et lui a même donné le brassard de vice-capitaine derrière le Belge . Un signe fort d'un club envers l'un de ses cadres.
Article précédent Bale carburait au super... Article suivant Man City : Pellegrini c...