Sortie de vestiaires avec... Rodrigo Palacio

Titulaire sur le front de l'attaque de l'Inter de Milan hier soir, n'a rien pu faire pour éviter la défaite (4-2) de son équipe face à . Pour TopMercato, l'avant-centre argentin revient sur le revers au stade San Paolo et sur la saison des Nerazurri.

Rodrigo Palacio

Rodrigo Palacio, l'Inter s'est incliné hier soir face à Naples dans une rencontre où les deux équipes ont joué l'offensive durant les 90 minutes...

Ça a été un superbe match et les deux équipes ont eu beaucoup d'occasions de buts. Mais les napolitains ont su marquer lorsqu'il le fallait. On a beaucoup de regrets, surtout sur les deux buts que l'on prend juste avant la pause sur des erreurs de concentration. Face à des joueurs comme , et , ça se paye cash. L'équipe est déçue car nous étions convaincus que nous pouvions réaliser un gros coup à San Paolo et repartir avec les trois points de la victoire.

Y a-t-il tout de même des leçons à tirer de cette défaite ?

Oui, bien sûr. Je pense que malgré la défaite et malgré le fait d'avoir été mené trois fois au score, nous avons fait une nouvelle fois preuve de caractère. L'équipe n'a jamais lâché, même lorsque nous perdions 3 buts à 1. Si nous avions disputé le même match il y a quelques semaines en arrière, nous aurions perdu par quatre ou cinq buts d'écart. Nous baissions trop facilement les bras à la moindre difficulté. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Le groupe a repris confiance et les joueurs sont redevenus compétitifs. Ce genre de match prouve que, malgré la défaite, l'Inter est de nouveau l'une des équipes les plus compétitives de .

L'Inter affronte le le week-end prochain pour un derby qui s'annonce explosif. Alors que votre équipe réalise une bonne première partie de saison, les Rossoneri, quant à eux, pataugent depuis quelques semaines...

Il faudra se méfier du Milan AC car les joueurs ont tendance à se transcender lors des derbys. C'est vrai que c'est une équipe qui éprouve des difficultés depuis quelques semaines (ndlr : une seule victoire lors des huit derniers matchs de championnat), mais c'est une formation qui possède des éléments de qualité comme , et par exemple. Vous savez, dans un match comme celui-là, le classement importe peu les joueurs. Que l'équipe soit première ou dans le ventre mou, il faut gagner, c'est tout. En ce qui nous concerne, nous devrons prendre les trois points afin de compenser notre défaite à Naples.

Après un exercice 2012/2013 catastrophique, l'Inter a su se ressaisir cette année et occupe actuellement la cinquième place au classement. Qu'est-ce qui a changé par rapport à la saison dernière ?

La saison dernière aura été la plus difficile de ma carrière. Nous n'arrivions à rien faire, c'était affligeant. On ne pouvait pas revivre une année pareille. Le groupe a beaucoup parlé durant l'intersaison et l'arrivée du nouvel entraîneur, , a permis à l'équipe de repartir sur une nouvelle philosophie de jeu et une nouvelle base de travail. Le coach nous a redonné confiance en nous, ce qui nous permet aujourd'hui de redevenir une équipe compétitive. Nous savons tout de même que l'on peut faire encore mieux. Nous sommes actuellement cinquième, mais nous visons plus haut. Accrocher l'une des trois premières places et retrouver la serait vraiment une bonne chose.
Article précédent Match Naples - Inter Mi... Article suivant Inter : Lavezzi est bie...