La Ligue 1 ne craque pas, la Juve fait très mal, Sanchez aide le Barça... Les Tops du weekend

Comme chaque lundi, notre rédaction vous propose de revenir sur les clubs et les joueurs qui ont brillé durant le weekend. En France, les pensionnaires de l'élite ont pris le meilleur sur les "petits" en . A l'étranger, la tue tout suspense et le , grâce à , ne craque pas sous la pression.

Alexis Sanchez

La tient bon. Comme chaque année, les 32es de finale de la Coupe de France permettent à de petits clubs de bousculer la hiérarchie en sortant des formations de l'élite. Cette fois, la Ligue 1 n'a pas été surprise, hormis Lorient éliminé par Yzeure (CFA). Samedi, et s'étaient imposés hors de leurs bases à Romorantin et Bressuire, sans briller mais en professionnels. Hier, l'Olympique Lyonnais a sorti La Suze, modeste équipe de DH (6-1), alors que a renversé Amiens (3-1). Pour le reste, (Rodez, 2-0), (Raon l'Etape, 2-1), (Quimperlé, 2-1) et Monaco (Vannes, 3-2) n'ont pas récité leur football. Reste que pour toutes ces écuries, l'essentiel est fait avec la qualification pour les seizièmes de finale.

La Juve assomme la . Comme en avec le sérieux avantage pris par le , le championnat d'Italie a-t-il connu dimanche un tournant irrévocable ? Dans le Piémont, la Juventus Turin et l'AS Rome s'affrontaient pour le choc de la 18e journée entre les deux premiers du classement. Au terme d'une partie à sens unique, la Vieille Dame, grâce à trois réalisations de Vidal, Bonucci et Vucinic, a déroulé face à la Louve de , cette dernière terminant même la partie à neuf contre onze suite aux expulsions de De Rossi et Castan. Plus que cette défaite, la toute première des Giallorossi en Serie A, les conséquences s'avèrent lourdes pour la Roma, pointée désormais à huit longueurs d'une Juve qui entrevoit dès janvier son troisième Scudetto de rang.

Alexis Sanchez porte le Barça. peut prendre son temps avant de signer son retour sur les pelouses espagnoles. Trop juste pour tenir sa place contre Elche, l'Argentin a assisté dimanche au large succès du (4-0), permettant aux protégés de de reprendre les commandes de la . Sur ce match, un joueur a fait étalage de toute sa classe : Alexis Sanchez. Titularisé sur le côté droit de l'attaque blaugrana, l'international chilien s'est offert un triplé, portant son total à onze réalisations en championnat. Quand le quadruple n'est pas là, quand débute sur le banc comme ce fut le cas hier, le Barça ne manque pourtant pas d'atouts offensifs avec l'ancien joueur de l' mais aussi , buteur également.
Article précédent OM : Anigo adoube Gigna... Article suivant La disparition d'Eusebi...