Son adaptation au PSG, le Mondial, le Clasico face à l'OM... Cabaye a livré ses sentiments

Transféré de au contre une somme de 25 millions d'euros, a réussi à s'intégrer rapidement au . Le milieu de terrain espère continuer sur sa lancée tant avec le PSG que l'équipe de France.

Yohan Cabaye

"Trouver ma place." Même s'il connaît très bien les exigences de la , Yohan Cabaye a indiqué, pendant une interview diffusée sur le site du quotidien Le Parisien, qu'il prend ses marques "petit à petit" au PSG. Le milieu de terrain a conscience qu'il doit encore faire des efforts afin de s'imposer durablement au sein du onze titulaire. "Je travaille pour vite trouver ma place dans un collectif déjà parfaitement rodé. (...) J'ai réussi à marquer et à faire marquer. Je suis plutôt satisfait. Mais il faut continuer à en faire plus." L'international français a souligné le fait que l'ambiance est très bonne au sein du vestiaire parisien. "J'ai découvert un groupe content de se retrouver chaque jour. Cela chambre et ça rigole et sur le terrain. Tout le monde comprend et s'exprime en français, même si chacun a sa langue maternelle."

A la question de savoir si le fait de ne pas être toujours titulaire au PSG le déstabilise en vue du Mondial brésilien, Yohan Cabaye a répondu qu'il n'est pas obsédé par cela. A ses yeux, il faut simplement donner le maximum afin de convaincre le sélectionneur des Bleus, de le convoquer pour ce rendez-vous planétaire. "Je n'y pense pas. L'entraîneur est là pour faire ses choix. Je travaille pour avoir le plus de temps de jeu possible. C'est pareil en équipe de France. Mais j'y suis depuis un petit bout de temps (26 sélections, 2 buts). On ne m'a jamais rien donné. Je reste confiant pour la suite", a-t-il assuré. Dimanche prochain, le PSG va défier l'OM dans le cadre de la 27e journée de Ligue 1. Yohan Cabaye est pressé de disputer ce Clasico particulier.

"La pression viendra certainement au fur et à mesure de la semaine. Mais on comprend que pour les supporters, c'est quelque chose d'important. Depuis deux jours, beaucoup de gens m'en parlent. J'ai hâte de découvrir l'ambiance, le match, les à-côtés." En ce qui concerne la claque infligée au en (4-0), l'ancien joueur de Newcastle et a expliqué que bon nombre de ses coéquipiers ont montré le chemin à suivre face aux Allemands. "Déjà la veille, à l'entraînement, j'ai vu des joueurs très concentrés, très concernés. C'est la marque des grands. Ils savent ce qu'ils veulent. (...) C'est une compétition très dure. Mes partenaires le savent mieux que moi, surtout ceux qui l'ont déjà gagnée. On doit prendre de l'expérience auprès d'eux." Même s'il est âgé de 28 ans, Yohan Cabaye sait qu'il a encore beaucoup de choses à apprendre afin de réussir son audacieux... Paris.
Article précédent PSG : le message de Zla... Article suivant OM : Romao lance un déf...