L'OM doit remettre les pendules à l'heure face à Nice

Vaincu logiquement par le (0-2) lors du Clasico, l'OM doit rebondir face à ce vendredi soir (28e journée de ). En effet, les Phocéens ne peuvent plus se permettre de perdre des points en cours de route s'ils veulent finir dans le "Top 3" en championnat.

Saber Khalifa

"Onze finales à jouer." L'entraîneur de l'OM, , sait pertinemment que le sprint final de cette saison 2013/2014 est déjà lancé. Le technicien considère que lui et ses troupes n'ont "pas le choix" et doivent engranger le maximum de points "à chaque fois". Privé d' (suspendu), le successeur d'Élie Baup espère franchement que son remplaçant, , va enfin sortir le grand jeu au Vélodrome face à Nice. Depuis le début de la saison, le buteur tunisien a seulement marqué 1 but en 30 matches. Son rendement est nettement insuffisant et il y a fort à parier que les supporters marseillais ne lui feront aucun cadeau s'il livre une prestation indigente ce soir. Cette saison, l'OM s'est toujours pris les pieds dans le tapis face aux Aiglons. D'abord lors de la 10e journée de Ligue 1 (0-1) puis en 16es de finale de la (4-5).

"En coupe, l'OM a effectué un match très solide qu'on avait eu la faculté de gagner parce qu'on avait un super état d'esprit, une belle générosité, on avait su contenir cette équipe. Mais, à ce moment-là, ils n'étaient pas très bien psychologiquement, on les sentait douter et on en a profité", a justement rappelé pendant un point presse. Cette dernière défaite en date, face à l'OGCN, symbolise finalement assez bien la saison du club sudiste jusqu'à présent. Parfois séduisants sur le plan offensif, à défaut d'être toujours efficaces, les Marseillais affichent souvent bien trop de lacunes sur le plan défensif. Dans quelques heures, c'est le quatuor Fanni - Nkoulou - Mendes - Morel qui devrait avoir la charge de contenir les assauts niçois.

Puel et Bauthéac sont très prudents


Les Niçois, justement, ne fanfaronnent pas avant de recroiser la route de l'OM. Même s'ils ne sont pas concernés directement par la lutte pour le maintien (16e place, 9 points d'avance sur qui est le premier relégable, ndlr), les hommes de Claude Puel doivent vite remonter la pente au classement pour ne pas vivre une fin de saison sans saveur. Portés par un flamboyant la saison passée (22 buts en 32 matches), les Aiglons croisent les doigts afin que le goleador argentin retrouve le chemin des filets (aucun but en L1 depuis la 21e journée) dans l'antre phocéenne. En plus d'attendre une plus grande efficacité de sa formation, Claude Puel a souligné le fait que les joueurs de l'OM ont remonté la pente, sur le plan mental, depuis déjà plusieurs semaines. "Aujourd'hui, ils sont revenus avec beaucoup plus de consistance, c'est une équipe qui s'est reprogrammée pour jouer le haut du tableau, qui s'en donne les moyens même s'ils restent sur une défaite à Paris. (...) Ils sont depuis quelque temps dans une configuration intéressante pour être prétendant au trio final."

De son côté, le milieu offensif Eric Bauthéac a indiqué qu'il s'attend à disputer "un match très difficile" même s'il juge que Nice peut "faire tomber des grosses équipes" lorsqu'elle est au top à tous les niveaux. "Ce n'est plus le même que lors de notre victoire en coupe. L'OM va beaucoup mieux. A nous d'y aller en combattants, avec le couteau entre les dents, pour montrer qu'on est encore là", a-t-il préconisé. Privés de leurs supporters, dont le déplacement a été annulé pour des raisons de sécurité, les Niçois n'ont pas l'intention de se laisser faire par une équipe de l'OM qui a encore de l'ambition à revendre.

Les onze de départ probables :


OM : Mandanda (cap.) - Fanni, Nkoulou, Mendes, Morel - Cheyrou, Romao, Ayew - Valbuena, Khalifa, Payet.

OGCN : Ospina - G.Puel, Genevois, Bodmer, Kolodziejczak - Abriel (cap.), N.Mendy - Pied, Eysseric, Bauthéac - Cvitanich.
Article précédent De la folie pour Pogba,... Article suivant OM-Nice, Chelsea-Totten...