Bayern-Arsenal, l'espoir et la méfiance au menu

Ce mardi soir, on assistera au 8e de finale retour de la entre le et . Les Allemands ont deux longueurs d'avance mais cela ne signifie pas pour autant qu'ils vendent la peau de l'ours londonien avant de l'avoir tué...

Arsène Wenger

Un flashback s'impose. La saison dernière, le Bayern Munich et Arsenal s'étaient déjà affrontés en 8es de finale de la Ligue des champions. Les Bavarois avaient eu très chaud lors de cette double confrontation. Vainqueurs 3-1 à l'aller, ils avaient perdu 0-2 la seconde manche. Un autre but des Gunners aurait eu pour incidence de renvoyer les Allemands à leurs études et donc de ne pas aller jusqu'au bout de leur superbe épopée européenne. Même s'il n'était pas encore sur le banc du club bavarois à l'époque, l'entraîneur a conscience que ce type de scénario pourrait se reproduire à l'Allianz Arena ce soir. Lors d'un point presse, l'Espagnol a mis en garde ses joueurs. "Le plus important sera de ne pas prendre de but. Nous devrons jouer avec une mentalité qui prouve que nous voulons la victoire. Nous allons jouer de manière à ce qu'il n'y ait aucun doute. Ils ont un très bon milieu et il faut vraiment faire attention. On doit gagner ce match, peu importe le résultat de l'aller. C'est pour ça qu'on doit être concentré", a-t-il souligné.

A ses yeux, le fait d'avoir gagné 2-0 est "un bon résultat" mais il estime que c'est "dangereux" surtout si ses joueurs se croient déjà arrivés. Au passage, a encensé qui est pour lui un excellent manager. "Arsène Wenger est un entraîneur très expérimenté. Il connaît tout à Arsenal. Arsenal est toujours présent en 8es et recrute de très bons joueurs. Wenger travaille avec les jeunes et ils s'améliorent sans cesse. C'est l'un des meilleurs entraîneurs au monde." Pour sa part, le milieu est convaincu que lui et ses coéquipiers sont "les meilleurs du monde". En dépit de cela, l'international allemand juge également qu'il ne pas oublier l'épisode de l'année passée. "Nous respectons Arsenal et nous sommes avertis, car nous n'avons pas oublié ce qui s'est passé la saison dernière."

Arsenal y croit dur comme fer


Dans le camp d'en face, force est de constater qu'Arsène Wenger est optimiste avant de retrouver le Bayern. "Nous savons que nous pouvons le faire. Parce que nous l'avons déjà fait. Nous devons attaquer, mais aussi bien défendre. Il faut trouver le bon équilibre." Pour lui, ce serait parfait de "marquer vite pour perturber les Allemands". A défaut de cela, le technicien français pense qu'il "faudra être patient" pour tromper la vigilance de .

Le son de cloche est identique en ce qui concerne le milieu qui a le sentiment que le coup est jouable même si c'est mal engagé. "On y croit, bien sûr qu'on y croit. Il faut aller là-bas en se disant qu'on peut créer la surprise." L'ex-joueur du a donné la recette pour bousculer les Bavarois. "Être solide défensivement, les presser haut comme lors des vingt premières minutes à l'aller et marquer un but le plus rapidement possible pour les faire douter." Facile à dire mais plus difficile à réaliser face au champion d'Europe en titre qui a seulement perdu... deux matches cette saison (2-4 lors de la Supercoupe d'Allemagne face à Dortmund puis 2-3 contre ).
Article précédent Naples : Reina scelle s... Article suivant L'idée Zidane pour l'OM...