PSG-Leverkusen, ne pas relâcher la pression

Pour la deuxième année consécutive, le va accéder aux quarts de finale de la . Mercredi soir, au (20h45), le leader de la reçoit les Allemands du avec une telle avance (4-0) que la qualification des hommes de ne fait plus aucun doute.

Laurent Blanc

Laissons le suspense de côté. A moins d'un improbable concours de circonstances, le PSG disputera bel et bien les quarts de finale de la Ligue des champions. Trois semaines après avoir donné la leçon au Bayer Leverkusen (4-0), le club de la capitale retrouve ce mercredi l'écurie allemande avec l'ambition d'en finir pour de bon avec ces huitièmes de finale. Dans toute l'histoire des compétitions européennes, 100 % des équipes victorieuses 4-0 à l'extérieur lors du premier acte se sont toutes qualifiées. Même sans pression, Paris aura pourtant à coeur de démontrer que la victoire de l'aller reflétait parfaitement la différence de niveau entre les deux écuries.

Pour cela, Laurent Blanc a bien compris la nécessité de faire tourner une bonne partie de son effectif. Exit , blessé au genou, et , laissés au repos, et , vraisemblablement sur le banc de touche, , , , et s'offrent l'occasion de participer à la fête. "Des joueurs auront la possibilité d'avoir un peu plus de temps de jeu, ne cachait d'ailleurs pas le technicien parisien en conférence de presse. On prépare tous les matches pour les gagner, et il en est de même concernant ce match face à Leverkusen. On respecte cette équipe. Il faut confirmer la performance réalisée lors du match aller. C'est un match à gagner. On ne joue pas un match de Ligue des champions en se préparant à la va-vite. Nous préparons ce match depuis lundi. On sera chez nous, et on doit donc prendre ce match avec sérieux."

"Il y aura quand même un très bon match à disputer, confirmait Yohan Cabaye. Même si nous nous sommes mis dans une position confortable lors du match aller, il y a un match à jouer. Il faudra le disputer avec le même état d'esprit, et chercher à gagner encore une fois." Histoire de conforter la bonne dynamique du groupe et de prouver une fois de plus que le PSG sera un club à éviter lors du tirage au sort des quarts de finale, programmé vendredi, pour les autres écuries encore en lice. Car bien évidemment, la formation parisienne attend de pied ferme de connaître son futur adversaire. "Il y a des clubs qui ont plus d'expérience que nous en Ligue des champions, avec un temps d'avance. Nous sommes en train de rattraper ce retard, annonce le Cévenol. Ce ne sera pas facile, on le sait. On fait en tout cas tout pour être à la hauteur des ambitions du club."
Article précédent PSG : Cabaye, joueur le... Article suivant Costa et l'Atletico en ...