Débat TM : 3-1 à l'aller, un score suffisant pour le PSG ?

Ce mardi soir (20h45), le PSG va tenter de se hisser dans le dernier carré de la . Après le résultat à l'aller contre (3-1), le PSG a-t-il déjà composté son ticket pour les demi-finales ? L'avis de la rédaction.

David Luiz

OUI, tous les voyants sont au vert.


Même s'il faudra se débrouiller sans , qui est blessé, force est de constater que le PSG a bon nombre d'atouts entre les mains avant la seconde manche face à Chelsea. Déjà, les hommes de sont invaincus depuis le 22 janvier dernier (revers 1-2 contre ) et donc la confiance est au beau fixe dans la capitale. Par ailleurs, les chiffres prouvent que 78% des équipes qui ont gagné 3-1, à l'aller en C1, ont réussi à se hisser au tour suivant. En prime, 75% des clubs anglais qui se sont inclinés sur un tel score n'ont pas réussi à renverser la vapeur. A moins d'une débâcle collective ou d'une entame de match manquée, on ne voit pas comment le PSG pourrait se prendre les pieds dans le tapis. Un seul but marqué à Stamford Bridge obligerait les Anglais à en marquer trois pour arracher les prolongations. Autrement dit, les Parisiens ont un matelas de sécurité vraiment confortable avant le coup d'envoi. (Vincent Bogard)

NON, Chelsea a déjà remonté un tel handicap.


Même si le PSG possède 78 % de chances de se qualifier, je ne pense pas que la victoire 3-1 de l'aller lui suffise pour les demi-finales. Voir Chelsea s'imposer par exemple 2-0 à Stamford Bridge, cela n'aurait rien de surprenant tant les Blues se montrent intraitables cette saison devant leur public. Toutes compétitions confondues, la formation de reste sur six victoires consécutives dont cinq par au moins deux buts d'écart : 2-0 contre , 3-0 face à et , 4-0 aux dépens de et 6-0 contre . Bref, le club londonien déroule depuis plusieurs semaines devant son public et pas seulement contre des seconds couteaux. Invaincu sur ses terres depuis le mois de septembre, Chelsea peut aussi se rappeler qu'en huitièmes de finale de l'édition 2012, l'année du sacre, s'imposait 3-1 à San Paolo avant de s'incliner 4-1 au retour après la prolongation. En résumé, le deuxième de la n'aura pas peur du PSG et compte bien s'appuyer sur la confiance engendrée par les derniers résultats à Stamford Bridge pour renverser de nouveau la vapeur. (Camille Fischbach)
Article précédent Mourinho attend le PSG ... Article suivant Le chiffre du jour : ja...