Sortie de vestiaires avec... Adrian Lopez

Appelé à remplacer le buteur , a été l'un des meilleurs éléments des Colchoneros lors de la victoire face au (1-0) en quart de finale retour de la (1-1 à l'aller). Pour TopMercato, l'attaquant espagnol revient sur la qualification de l'Atletico et parle de la suite de la saison.

Adrian Lopez

Adrian, l'Atletico a réalisé une superbe prestation pour éliminer le grand ...

Nous avons tout donné durant les 93 minutes de la rencontre. Nous savions qu'après le match nul au nous avions une chance de nous qualifier mais il fallait réaliser le match parfait. Nous sommes entré sur la pelouse avec le couteau entre les dents et avec la ferme intention de bousculer le Barça dès les premières minutes. ouvre le score très rapidement mais nous aurions pu mener 3 à 0 dès le premier quart d'heure ! Les Catalans ont visiblement été surpris par l'impact physique que l'on a mis dans les duels. Sur l'ensemble des deux matches, je pense que notre qualification est amplement méritée.

Vous êtes l'auteur de la passe décisive sur le but de Koke. Qu'avez-vous pensé de votre prestation ?

Je suis content de moi car j'ai donné le maximum durant l'heure que j'ai passée sur la pelouse. Le coach m'avait demandé de créer des espaces pour mais aussi d'exercer un pressing sur la ligne défensive adverse. Je pense que j'ai parfaitement rempli ma mission. Je suis aussi très heureux d'avoir été le passeur décisif sur le but. Sur cette action, j'ai vu que la défense catalane avait un peu oublié Koke. Je le vois partir dans le dos de Busquets et je me dis qu'il est en meilleure position de marquer que moi donc je lui remets le ballon de la tête. La suite, tout le monde la connaît (sourire).

Le , le et sont les trois autres équipes qualifiées pour les demi finales de la compétition. Avez-vous une préférence quant au prochain adversaire ?

Je pense que ces trois équipes sont très compétitives et j'avoue que je n'ai pas vraiment de préférence concernant notre prochain adversaire. Nous connaissons parfaitement bien le Real Madrid, c'est sûr, mais je pense qu'à ce niveau de la compétition, l'adversaire importe peu. Nous sommes à trois matches d'un possible titre et nous souhaitons surtout continuer à jouer avec la même intensité et la même passion. Que l'on joue le Real, Chelsea, ou le Bayern, nous ne changerons pas notre philosophie de jeu.

L'Atletico est également en tête de la à six journées de la fin de la saison...

Il nous reste encore six matches pour essayer de réaliser notre rêve de devenir champion d'Espagne. Il n'y a pas de calculs à faire : il nous faut absolument gagner ces six rencontres. Le Barça et le Real sont à l'affût, mais nous sommes leaders et nous avons notre destin en main. Avec la superbe saison que l'on réalise, je pense que l'on mériterait de gagner au moins la Liga.
Article précédent L'Atletico sort le Barç... Article suivant Barça, Martino : "Nous ...