Benzema et le Real font tomber le Bayern !

Le a pris une option sur la qualification pour la finale de la en dominant le à Santiago-Bernabéu (1-0). Le but de Benzema (19e) permet aux Madrilènes d'aborder le retour en Allemagne en position de force contre un adversaire qui n'aura jamais trouvé la solution ce mercredi.

Le champion est dans les cordes. Comme lors de ses quatre dernières visites à Santiago-Bernabéu, le Bayern Munich est reparti avec une défaite dans la musette. Celle de ce mercredi (1-0) oblige les joueurs de à se remettre en question avant de recevoir mardi prochain un Real Madrid mis sur de bons rails. Car jamais les champions d'Europe en titre n'auront réussi à faire vaciller des Merengue qui se sont en plus procurés les meilleures occasions de la rencontre.

Ce n'est pas faute d'avoir tenu le ballon, comme à son habitude, pour le Bayern (78% de possession à la Mi-temps, 70 au final). Ou d'avoir multiplié les passes, les corners, les centres. Mais sans jamais donner l'impression de pouvoir faire tomber la forteresse madrilène. Le Real Madrid ne s'est pas contenté de défendre, si ce n'est peut-être dans les dix-huit premières minutes. Le temps pour les joueurs de de placer un contre conduit par , poursuivi par Coentrao sur le côté gauche, et parfaitement conclu par Benzema au second poteau (18e, 1-0).

Ribéry décevant



Le cinquième but de l'international français en C1 cette saison a coupé les jambes des Bavarois. Ronaldo n'est pas passé loin de doubler la mise par la suite, mais n'a pas assez appuyé sa tête (20e), et a envoyé sa frappe dans les nuages sur un centre de Benzema (26e). Di Maria a aussi gâché la balle du KO de près avant la pause (40e). Ronaldo, plutôt discret avant sa sortie à vingt minutes du terme de la rencontre, a également contraint Neuer à deux arrêts au retour des vestiaires (46e, 68e). Autant d'avertissements auxquels le Bayern n'a pas su répondre, à l'image d'un Ribéry sans éclat sur son côté gauche et remplacé par Guardiola au moment où son équipe poussait en fin de match.

Mis à part sur la tentative non cadrée de Müller (81e) et celle de Götze repoussée par Casillas (84e), les Munichois auront dominé stérilement la rencontre (13 tirs mais 3 cadrés). Ils n'ont jamais été à l'abri du jeu direct et efficace d'un adversaire qui a désormais 67% de chances de se qualifier après ce court succès à domicile. Un avantage qu'il sera difficile de défendre dans moins d'une semaine à l'Allianz Arena. Mais ce Real n'est pas à un exploit près.
Article précédent Match Real Madrid - Bay... Article suivant Real - Bayern : les ...