Anigo défend Nasri, Tevez calme le jeu en Argentine et le climat tendu au Brésil... En route vers le Mondial !

Cette chronique "En route vers le Mondial" évoque qui a défendu bec et ongles suite à la non-sélection de ce dernier pour le Mondial. En prime, nous parlerons aussi de , également privé de , qui a calmé le jeu en . Enfin, on jettera un oeil sur les manifestations d'envergure qui se déroulent aujourd'hui au .



En ce qui concerne l'équipe de France, José Anigo a jeté un pavé dans la mare. L'entraîneur de l'OM a fait savoir qu'à ses yeux Samir Nasri aurait dû être convoqué avec les Bleus en vue du Mondial. Pour lui, le caractère parfois volcanique du milieu de n'est pas un problème. José Anigo considère clairement que s'est donc planté en ne l'incorporant pas à sa liste.

Du côté de l'Argentine, la non-sélection de Carlos Tevez pour la Coupe du monde fait jaser. Il faut dire que le buteur a marqué 21 buts en 47 matches pour le compte des Bianconeri cette saison. Bien entendu, ce sont ses mauvaises relations avec le sélectionneur qui ont donné lieu à cette absence au Brésil. Celui qu'on surnomme "L'Apache" a demandé à ses fans de ne pas tailler en pièces le technicien et de soutenir ardemment l'Albiceleste. Par ailleurs, Carlos Tevez a ajouté qu'il reviendra plus fort en sélection un jour ou l'autre.

Au Brésil, cette journée est tendue. En effet, plusieurs manifestations sont prévues dans au moins 50 grandes villes auriverde. Objectif : critiquer le gouvernement brésilien qui déboursera au total 11 milliards d'euros afin que la Coupe du monde corresponde aux critères imposés par la . Les manifestants jugent que les politiques feraient mieux de miser sur une baisse des loyers ou encore du coût du transport. Ajoutez à cela, qu'ils réclament également la créations de vrais services publics en matière de santé et d'éducation. Les conditions de travail déplorables de certains ouvriers seront aussi pointées du doigt.

Article précédent OM : Mandanda envisage ... Article suivant OM : Stambouli ne ferme...